L’IUT Lorient-Pontivy recrute encore ! – Lorient



  • 1 Des effectifs en baisse à l’IUT de Lorient-Pontivy

  • L’IUT de Lorient Pontivy a effectué sa 47e rentrée universitaire en accueillant, pour 2022-2023, 650 étudiants, soit 50 de moins que la rentrée précédente et 150 de moins qu’il y a trois ans. « Nous avons une vraie problématique de communication sur le nouveau diplôme. Avec la covid, il n’y a pas eu de salons pour l’expliquer », déplore le directeur de l’IUT, Gaël Alligand. Ce nouveau diplôme, c’est le BUT, comprenez Bachelor universitaire de technologie. Une formation en trois ans au lieu de deux. « Les étudiants ne s’arrêtaient pas à deux ans et continuaient en licence professionnelle et avant on recrutait en DUT, puis pour la licence pro, là, l’étudiant est recruté pour trois ans », résume Gaël Alligand. Un BUT, c’est 2 000 h d’enseignement et 600 h de projet.

  • 2 Nouvelle formation à Lorient et une en projet à Pontivy

  • « Agir pour s’orienter » est le nouveau diplôme de l’IUT. « Une année pour accompagner les jeunes qui ne savent pas où aller. C’est un diplôme d’aide à l’orientation axé sur l’industrie », présente le directeur. Il y en a trois autres à l’UBS avec des approches différentes. L’IUT est optimiste quant à la création d’une nouvelle formation à Pontivy pour étoffer l’établissement qui ne compte que 90 étudiants. Un dossier pour un BUT Gaco (Gestion administrative et commerciale des organisations), dont il n’existe qu’une seule formation, prise d’assaut, à Morlaix. Cela permettrait aux bacheliers STMG, nombreux à Pontivy, de poursuivre leurs études à Napoléonville.

  • 3 Il reste des places !

  • Même si l’année universitaire est un peu entamée, l’IUT de Lorient-Pontivy recrute toujours ! Il reste quelques places dans tous les départements mais surtout en BUT Qlio (Qualité logistique industrielle et organisation) à Lorient et en GC-GP (Génie chimique-génie des procédés) à Pontivy. Toutes les formations sont possibles en alternance mais le BUT Qlio est la seule accessible dès la première année et les employeurs sont nombreux à taper à la porte de l’IUT. « Il y en a une vingtaine qui cherche à recruter en alternance. On a les enseignants, les entreprises et il nous manque les étudiants ». Ils peuvent toujours quitter le BUT après deux ans et entrer en école d’ingénieurs ou travailler, il serait alors titulaire d’un DUT. Les BTS peuvent aussi entrer en troisième année de BUT, sur recrutement. Pour se distinguer des autres diplômés sur le marché du travail, l’IUT de Lorient a lancé les « itinéraires ». Tous les jeudis après-midi, les étudiants sont libérés de cours pour s’inscrire à des activités : international qui comprend une LV2 et la possibilité de faire un semestre à l’étranger ; entreprenariat ; développement durable et responsabilité sociétale ; itinéraire théâtre

x