l’incroyable histoire vraie derrière le film

Disponible depuis ce mercredi 23 novembre sur Netflix, le film Les Nageuses raconte l’incroyable épopée de Yusra et Sarah Mardini, deux sœurs syriennes, qui ont fui leur pays en guerre en traversant une partie de la mer Méditerranée à la nage. Après un long périple à travers l’Europe, les deux sœurs trouvent refuge en Allemagne où Yusra, nageuse professionnelle, parviendra à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016, suivi de ceux de Tokyo cinq ans plus tard, au sein de l’équipe olympique des réfugiés. Une histoire entièrement vraie, adaptée à l’écran par Sally El Hosaini, avec Manal Issa et Nathalie Issa, deux sœurs franco-libanaises, dans les rôles principaux. “C’est très important que ce film montre ce qu’est un vrai réfugié. On veut être DJs, on veut être architecte, docteur, ingénieur, et on veut tout ça avant même de venir en Occident”, a déclaré Yusra lors d’une projection du film à Londres.

Les Nageuses : la véritable histoire de Yusra et Sarah Mardini

Le périple des sœurs Mardini commencent en 2015, lorsqu’elles décident de quitter la Syrie en guerre, laissant à contrecœur leurs parents et leur petite sœur derrière elles. Tentant de rejoindre l’Europe, elles embarquent sur un petit bateau pneumatique avec une vingtaine d’autres passagers, mais le bateau, surchargé, tombe en panne en pleine mer Méditerranée. Pendant plusieurs heures, Yusra et Sarah vont nager à côté de l’embarcation jusqu’à atteindre le rivage, sauvant ainsi les autres migrants avec elles. “C’était vraiment, vraiment effrayant pour nous, même en étant des nageuses. C’est la mer, ce n’est pas la piscine, on ne sait pas ce qu’on doit faire“, avait témoigné à l’époque Yusra. Arrivée à Berlin avec sa sœur, Yusra reprend les entraînements de natation et parvient à se qualifier pour les prochains Jeux Olympiques : “La piscine, c’était mon refuge, même en Allemagne“, a expliqué la nageuse de 24 ans. “J’y ai rencontré tellement de gens qui sont devenus une sorte de famille.

La suite sous cette publicité

“On essaye juste d’aider les réfugiés”

Quant à Sarah, ancienne nageuse comme sa sœur, elle fait actuellement l’objet d’une procédure judiciaire en Grèce pour “participation à une organisation criminelle” car elle était retournée sur l’île de Lesbos en tant que bénévole humanitaire pour aider les réfugiés arrivés sur l’île. “Elle encourt jusqu’à 25 années de prison. Pas seulement elle, mais d’autres aussi. C’était juste des bénévoles“, a rappelé Yusra. “On essaye juste d’aider les réfugiés. C’est si triste.” Seul lot de consolation, les deux sœurs ont pu retrouver leur famille qui vit désormais en Allemagne. Yusra espère maintenant que ce film Netflix mettra en lumière leur situation et qu’il pourra contribuer à aider d’autres réfugiés comme elles.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

x