Les scolaires aussi ont leur Dinard Festival du film britannique – Dinard



Depuis lundi et jusqu’à vendredi, plus de 8 000 élèves du grand Ouest, de la maternelle moyenne section au BTS, profitent, cette année, du festival scolaire du Dinard Festival du film britannique, dans les cinq salles dinardaises. Un succès pour les organisateurs qui souhaitent aussi séduire le jeune public avec des séances ciblées consacrées à des œuvres très frappantes sur grand écran.

Onze films récents

1 000 élèves de plus que lors de l’édition précédente. Le festival des scolaires connaît un vif succès ! Les plus loin viennent de Caen (14), de Landerneau (29) ou de Laval (53). Au total, 75 écoles ont répondu cette année à l’invitation des organisateurs. « Les écoles dinardaises sont massivement représentées », note Pascal Voisine, responsable du festival scolaire.

À l’affiche, 40 projections de 11 films qui correspondent à leur niveau scolaire. Les films ont été choisis parmi les plus représentatifs du cinéma britannique récent. L’un d’eux, « Limbo », a remporté les deux prix majeurs du festival de Dinard l’an passé. « Days of The Bagnold Summer », lui aussi plébiscité par le public en 2021, est toujours inédit en salles et le festival des scolaires est donc l’une des rares occasions de le voir sur grand écran.

Chaplin en ciné concert

En plus des séances habituelles, le Dinard Festival du film britannique propose aussi un ciné concert (primaires, sixièmes et cinquièmes) avec deux courts-métrages de Charlie Chaplin, entièrement réorchestrés en direct par le pianiste Gwendal Giguelay, puis en plongeant les jeunes spectateurs dans les coulisses du septième art à travers des ateliers cinéma (du CE1 au CM2) révélant ses secrets de fabrication.

« Nous avons souhaité faire sortir le cinéma de l’écran, en alliant musique et image », poursuit Pascal Voisine. De quoi redonner envie aux générations futures d’aller dans les salles obscures.

x