Les Producteurs – Théâtre de Paris :: FROGGY’S DELIGHT :: Musique, Cinema, Theatre, Livres, Expos, sessions et bien plus.

Comédie musicale de Mel Brooks, mise en scène d’Alexis Michalik, avec Benoit Cauden, Serge Postigo, David Eguren, Andy Cocq, Régis Vallée, Roxane Le Texier, Eva Tesiorowski, Sébastien Paulet, Loaï Rahman, Hervé Lewandoski, Véronique Hatat, Alexandre Bernot, Carla Dona, Léo Maindron, Régis Vallet et Mariane Orlowski.

Après s’être consacré à la création théâtrale avec ses opus personnels*, Alexis Michalik change de registre en assurant la direction artistique, dans une adaptation de Nicolas Engel, d’un classique de la comédie musicale américaine ayant longtemps triomphé à Broadway, “Les Producteurs” de Mel Brooks.

Avec des personnages archétypaux et caricaturaux et les tropismes de l’humour de Mel Brooks inscrits dans la tradition étasunienne du burlesque de la lourde farce parodique et de la potacherie, et l’usage sans modération de tous les ressorts comiques, entérinés par la proposition d’Alexis Michalik, elle se décline en une plongée en abîme dans l’univers du music-hall des années 1940-50.

En l’espèce, sur le mode du duo de clowns et des pieds nickelés avec les péripéties d’un peu scrupuleux et cupide producteur en faillite ayant une très particulière méthode pour financer sa petite entreprise, qui s’acoquine avec un comptable pour concocter une escoquerie à l’assurance avec un spectacle nullissime, en sus sur un sujet scabreux, qui devrait inexorablement se solder par un abyssal échec.

A l’instar du ballet vertical, depuis les cintres, des décors à la ligne claire sur châssis élaborés par Juliette Azzopardi, la mécanique scénique s’avère parfaitement huilée avec un rythme plus que soutenu flirtant avec le cartoonesque tout en ayant la fluidité d’un fondu-enchaîné pour la structure en tableaux successifs.

Sans aucune fausse note de la part des musiciens installés dans les loges impulsant le tempo sous la direction de Thierry Boulanger, se déploie une épatante et émérite troupe composée de seize acteurs, chanteurs et danseurs tous talentueux tant ceux formant la “chorus line” que ceux en charge des rôles principaux au demeurant propices à de beaux numéros d’acteur.

Et ils jouent le jeu en offrant de savoureuses compositions : Roxane Le Texier délicieuse en blonde pin-up à la Marilyn pour la touche glamour-sexy, Régis Vallée, en bavarois caractériel, hitlero-colombophile, David Eguren en metteur en scène de dernier ordre dont la vie est une Gay Pride permamente et Serge Postigo en truculent filou patenté.

Mention spéciale au papillonnant Andy Cocq qui, dispense un festival des postures et gestuelles de la “gay attitude”, du mignon à la “drama queen, et au virevoltant Benoit Cauden en novice névrosé qui a été fort justement été moliérisé Révélation masculine 2022.

Divertissement assuré avec ce show à la saveur vintage.