les images les plus nettes des anneaux de Neptune jamais capturées depuis des décennies

Une bille immaculée cerclée par des anneaux particulièrement bien dessinés. Mis en service en juillet dernier, le télescope spatial James Webb a transmis récemment des images inédites montrant la planète Neptune et ses anneaux sous un jour inédit. Immortalisés à la faveur des instruments à la pointe de la technologie du télescope spatial le plus puissant jamais déployé, ces clichés sont les plus nets observés par les astronomes depuis le bref passage de la sonde Voyager 2, qui avait survolé la planète à la fin des années 1980.

Les observatoires au sol et le télescope spatial Hubble ont pris de nombreuses photos de Neptune lors des trois dernières décennies. Mais la vision infrarouge de James Webb offre un éclairage sans précédent de la planète car elle permet d’éliminer l’éblouissement provoqué par la réflexion du soleil à la surface de Neptune, qui est quatre fois plus large que la Terre, ainsi que la pollution lumineuse de son environnement, explique la Nasa dans un communiqué.

Sur les photos prises par l’ancien télescope Hubble, Neptune arborait un aspect bleuté, du fait de la présence de méthane dans son atmosphère. Dans l’œil de la NIRCam de James Webb, qui travaille dans le proche infrarouge, la géante glacée prend désormais une teinte colorisée dans un blanc grisé et une lumière étrange est visible à l’un de ses pôles.

Outre une vision de près de Neptune, le télescope a aussi pris une vue plus large qui révèle sept des quatorze lunes connues de la planète et une infinité de galaxies qui s’étendent derrière elle dans le cosmos. On peut notamment observer Triton, qui paraît aussi brillante que Neptune à cause de la réflexion de la lumière solaire sur sa surface de glace. 

Ces nouvelles images fournissent des indications précieuses aux astronomes pour analyser l’atmosphère de Neptune alors qu’elle est la planète la plus éloignée de notre Système solaire. Les experts vont aussi pouvoir analyser la réflectivité de ses anneaux et tirer des conclusions sur la taille et la composition de ces fines bandes qui portent encore en elles de nombreux mystères.

La planète Neptune et sept de ses 14 satellites connus

La planète Neptune et sept de ses 14 satellites connus

Crédit : SPACE TELESCOPE SCIENCE INSTITUT / ESA/WEBB / AFP

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien

x