«Les acteurs internationaux appelés à appuyer un processus qui ira vers la stabilisation de la Libye»

«Les acteurs internationaux appelés à appuyer un processus qui ira vers la stabilisation de la Libye»

Abdoulaye Bathily, chef de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL) :

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye et chef de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL), Abdoulaye Bathily a appelé, avant-hier mardi à Alger, les acteurs internationaux à parler d’une même voix et à appuyer un processus qui ira vers la stabilisation de la Libye, de manière, a-t-il indiqué, à ce que ce pays du Maghreb puisse se doter d’institutions légitimes à travers un processus démocratique.S’exprimant au sortir d’une audience que lui a accordée le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, le chef de la MANUL a, à l’occasion, salué les efforts consentis par l’Algérie pour la résolution de la crise libyenne. Appelant, au passage, la communauté internationale à appuyer un processus permettant une stabilisation de la Libye.
«L’Algérie s’est engagée depuis toujours pour mettre fin à la crise (en Libye) et, aujourd’hui, je suis venu pour demander ses avis et ses suggestions sur la manière dont on peut conjuguer les efforts avec les Nations unies et d’autres acteurs internationaux», a poursuivi l’émissaire onusien.
Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye qui effectue une visite de travail de deux jours en Algérie, a tenu à remercier le Gouvernement et le peuple algérien pour les efforts déployés de manière désintéressée pour mettre fin à la crise libyenne.
Faisant remarquer, au passage, que la situation en Libye n’a pas connu d’évolution significative. «Il était important que tous ceux qui sont concernés par cette crise, à commencer par les Libyens, s’engagent pour y mettre fin», a fait savoir l’émissaire onusien.
Saluant la contribution positive de l’Algérie en faveur du processus de règlement politique en Libye et sa solidarité permanente avec ce pays frère et voisin, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye et chef de la Mission d’appui des Nations unies en Libye, a également salué l’intérêt particulier qu’il accorde à la coordination avec les pays voisins en vue d’accélérer le processus de règlement pacifique de la crise.
Auparavant, Abdoulaye Bathily a été reçu par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra. Une rencontre au cours de laquelle les deux parties ont évoqué les développements de la situation en Libye et les efforts consentis pour assurer les conditions nécessaires à l’organisation des prochaines échéances électorales, étant le seul et unique moyen de consacrer la volonté du peuple libyen de choisir ses gouvernants et d’unifier ses institutions nationales, a indiqué un communiqué du département de Ramtane Lamamra.
Lors de cette rencontre, a poursuivi la même source, Ramtane Lamamra a réaffirmé le soutien de l’Algérie aux efforts de l’ONU dans ce sens et sa disponibilité à mettre son expertise à la disposition des frères libyens.
Notamment, note le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, en ce qui concerne la concrétisation de la réconciliation nationale et l’organisation des élections.
Dimanche dernier, la cheffe de la diplomatie du gouvernement libyen, Najla Al-Mangouch a déploré l’absence des représentants de nombreux pays membres de la Ligue arabe à sa réunion consultative qui s’est ouverte le jour-même, soit dimanche, dans la capitale libyenne, Tripoli. Faisant part de sa déception face à la faible participation.
Rabah Mokhtari