le quartier d’affaires de La Défense vise une baisse de 15% de sa consommation cet hiver

Georges Siffredi, président de Paris La Défense et du département des Hauts-de-Seine, a annoncé aux principaux acteurs du quartier d’affaires leur objectif commun en termes de sobriété énergétique.

Le quartier d’affaires de La Défense, dans les Hauts-de-Seine, vise une baisse de 15% de la consommation électrique du quartier d’ici la fin de cet hiver. C’est ce qu’à annoncé Georges Siffredi, président de l’établissement public local Paris La Défense et du département des Hauts-de-Seine, aux principaux acteurs du quartier ce mercredi.

Près de 400 représentants d’entreprises, de propriétaires et de gestionnaires d’immeubles étaient réunis pour échanger à propos des objectifs communs en termes de consommation d’énergie, dans un contexte de flambée des prix.

“En visant une baisse de 15% de la consommation électrique du quartier, nous fixons un objectif ambitieux, mais atteignable”, affirme, dans un communiqué, Georges Siffredi.

Cette démarche répond à l’ambition de Paris La Défense de diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre du territoire d’ici à 2030.

Éteindre les bureaux, baisser le chauffage

Les entreprises du quartier d’affaires sont invitées à éteindre les bureaux et les lumières la nuit, baisser d’un degré ou deux le chauffage et optimiser la gestion technique de leurs bâtiments.

Il leur est également proposé de diminuer leur consommation aux heures de tension indiquées par le gestionnaire du réseau RTE, en décalant ou limitant le chauffage ou en évitant la recharge des véhicules électriques à ces heures.

“Les entreprises représentent plus de la moitié des consommations d’électricité en Île-de-France. Leurs engagements concrets et responsables de réduction de la consommation au bon moment, ont un rôle essentiel à jouer pour nous permettre d’assurer l’alimentation électrique de tous les Français cet hiver”, a précisé Nathalie Lemaitre, Déléguée régionale Île-de-France et Normandie de RTE.

La France et l’Europe se préparent à des tensions entre l’offre et la demande d’énergie cet hiver, alors que la Russie a drastiquement réduit ses livraisons de gaz après l’invasion de l’Ukraine.

x