Le premier ministre nerlandais, M. Rutte, nie toute pression amricaine sur la politique d’exportation de puces lectroniques


Warning: strpos(): Empty needle in /www/wwwroot/lbe.news/wp-content/plugins/ad-inserter/ad-inserter.php on line 11635

La Haye a refus des licences pour sa plus grande entreprise, ASML Holding NV, pour exporter ses machines les plus avances vers la Chine depuis 2019, suite au lobbying de l’administration Trump, ce qui fait craindre qu’elle soit nouveau sous pression pour adopter de nouvelles restrictions.

Des responsables amricains ont dclar qu’ils s’attendaient ce que les Pays-Bas appliquent des rgles similaires celles imposes aux entreprises amricaines par Washington en octobre 2022, qui visent entraver la capacit de la Chine fabriquer ses propres puces.

M. Rutte se rendra Washington la semaine prochaine pour rencontrer le prsident amricain Joe Biden afin de discuter des questions de scurit et de commerce, notamment des exportations d’outils de fabrication de puces.

“C’est un terrain sur lequel nous sommes un acteur mondial et nous pouvons mener des discussions ce sujet sans parler immdiatement en termes … de ‘mise sous pression’. Je ne le vis pas du tout comme a”, a dclar M. Rutte lors de sa confrence de presse hebdomadaire.

“Lorsque vous parlez de technologies vitales … il peut tre important d’en parler aux autres, c’est donc ce que nous faisons, mais dans une position de souverainet, de confiance en soi.”

ASML, qui domine le march des systmes de lithographie utiliss pour crer les circuits des puces, a vendu la Chine, en 2021, environ 2 milliards d’euros (2,17 milliards de dollars) de ses anciens quipements, qui ne sont actuellement pas soumis des restrictions.

Elle a dclar que les nouvelles rgles amricaines pourraient affecter un tiers de ce montant.

“Nous parlons de la manire dont vous empchez – sans nommer de pays tiers spcifique – que des puces modernes soient utilises pour des systmes d’armes. Ou que vous vous rendiez dpendant” d’autres pays pour la technologie, a dclar M. Rutte lors de son point de presse hebdomadaire.

“Ce genre de conversation se droule de manire intensive dans l’Union europenne… et galement aux tats-Unis”, a-t-il dclar, ajoutant que l’Ukraine sera probablement le principal sujet des discussions avec Biden.

(1 $ = 0,9235 euros)