Le patron de JP Morgan sera toujours contre les cryptos

Jamie Dimon, le patron de JP Morgan, continue de s’attaquer aux cryptomonnaies. Récemment, il a encore une fois affiché son scepticisme pour Bitcoin et compagnie  lors d’une intervention devant de congrès américain.

Les cryptomonnaies qualifiées de systèmes de Ponzi décentralisés

Depuis des années, Jamie Dimon, le patron de JP Morgan (une banque universelle basée à New York, le leader mondial du trading du dollar américain), ne manque pas une occasion de s’attaquer aux cryptomonnaies. On se souviendra de cette déclaration faite en septembre 2017 dans laquelle Dimon qualifie le bitcoin de « Fraude ». Il avait ajouté : « Ce n’est tout simplement pas une chose réelle, elle finira par être fermée ». 

Bitcoin (BTC) et consorts seraient relèveraient d’un système de Ponzi décentralisé selon le patron de JP Morgan.

Quelques mois plus tard, Jamie Dimon dit regretter ses paroles en reconnaissant le potentiel de la blockchain (pas des cryptos). Cette technologie est réelle, admet-il. Récemment, il a été amené à intervenir auprès du Congrès américain. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il campe sur ses positions. Sans mâcher ses mots, il déclare : « Je suis un sceptique majeur sur les jetons cryptographiques, que vous appelez monnaie, comme Bitcoin […]  Ce sont des schémas de Ponzi décentralisés ».    

JP Morgan : Parier sur la blockchain…et les stablecoins

Malgré toutes ses déclarations, le patron JP Morgan a déjà commencé à mettre un pied dans la cryosphère. Lors de sa dernière intervention devant de Congrès ce mois de septembre, il a d’ailleurs confirmé utiliser (et apprécier) la blockchain. Il pourrait également accepter les stablecoins. Il explique : « Les stablecoins – actifs numériques liés à la valeur du dollar américain ou d’autres devises – ne poseraient pas de problème avec une réglementation appropriée, et JP Morgan est active dans la blockchain ».

JP Morgan possède d’ailleurs son propre jeton : le JPM Coin. Le groupe présente ce dernier comme un outil utilisé pour faciliter le transfert immédiat de fonds entre les clients de la banque. Cette monnaie numérique garde une valeur égale au dollar américain. En 2019, JP Morgan est devenue la première banque internationale à développer un réseau qui facilite les paiements immédiats grâce à l’utilisation de la technologie blockchain. Grâce à quoi, la banque permet un mouvement de fonds interentreprises 24h/24 et 7j/7 avec le lancement de JPM Coin.

Pour le patron de JP Morgan, sa position est claire : il ne considérera jamais les cryptomonnaies comme une « vraie monnaie ». Par contre, il apprécie (voire plus, il en fait l’éloge !) la technologie de la blockchain qui déborderait de potentiels. Sa vision optimiste de la blockchain contraste définitivement avec sa critique virulente de Bitcoin.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la
naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté
économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un
univers qui gagne à être connu.

x