Le parlement russe vote une loi “anti-LGBT” pour les adultes

Le parlement russe a adopté ce jeudi 24 une loi interdisant la publicité LGBT+ auprès des adultes. La nouvelle règle est une extension d’une mesure existante qui ne concernait que les enfants.

Les événements ou les actes qui tentent de promouvoir l’ordre du jour seront passibles d’une amende. Pour les particuliers, l’amende est de près de 400 000 roubles (32,5 000 R$). Les personnes morales, en revanche, devront payer 5 millions de roubles (441 000 R$). Les étrangers qui ne se conforment pas à l’ordre risquent 15 jours de prison et l’expulsion du pays.

Motivation des parlementaires pour la loi “anti-LGBT+”

Les législateurs affirment que la nouvelle législation vise à protéger le pays des valeurs “non russes” promues par l’Occident. Selon Alexander Khinshtein, l’un des auteurs du projet de loi, « Aujourd’hui, les LGBT+ sont un élément de la guerre hybride. Et nous devons protéger nos valeurs, notre société et nos enfants de ce combat.

Cependant, des groupes de défense des droits de l’homme affirment que ces lois interdisent la représentation des minorités dans la vie publique. LA Réseau LGBTqui offre une aide juridique au groupe, soutient que la législation est une tentative “absurde” d’humilier et de discriminer la communauté.

Le réseau social TIC Tac a été condamné à une amende de 3 millions de roubles (265 000 R$) le mois dernier pour avoir fait la promotion de vidéos sur le thème d’Agenda. De même, le régulateur russe des médias a demandé aux éditeurs de cesser de vendre tous les livres contenant de la propagande LGBT.

Pour entrer en vigueur, le projet de loi doit être examiné par le Bundesrat. L’affaire n’a pas encore été signée par le président du pays, Vladimir Poutine.

lien source