Le meilleur film de ce début d’année selon la presse, c’est lui !

Sorti cette semaine, “Tár” de Todd Field a été particulièrement bien accueilli par la presse française présente sur AlloCiné, puisque sa moyenne est de 4.1/5 (et ce pour 31 critiques).

Plus de 15 ans après Little Children, Todd Field livre Tár, sa nouvelle pépite récompensée au prestigieux Festival de Venise de la Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine pour Cate Blanchett. Le film, porté par la prestation magistrale de cette dernière en cheffe d’orchestre avant-gardiste, a obtenu d’autres trophées, notamment aux Golden Globes.

Tár est par ailleurs nommé aux Oscars 2023 dans les catégories meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleure actrice, meilleur montage et meilleure photographie. Côté presse, le long métrage a obtenu 4.1/5 (pour 31 supports). Il s’agit, pour le moment, du film le mieux noté de ce début d’année 2023 (devant Professeur Yamamoto part à la retraite et Babylon).

DE QUOI ÇA PARLE ?

Lydia Tár, cheffe avant-gardiste d’un grand orchestre symphonique allemand, est au sommet de son art et de sa carrière. Le lancement de son livre approche et elle prépare un concerto très attendu de la célèbre Symphonie n° 5 de Gustav Mahler. Mais, en l’espace de quelques semaines, sa vie va se désagréger d’une façon singulièrement actuelle. En émerge un examen virulent des mécanismes du pouvoir, de leur impact et de leur persistance dans notre société.

Tár de Todd Field

Avec Cate Blanchett, Nina Hoss, Noémie Merlant, Sophie Kauer, Julian Glover…

CE QU’EN PENSE LA PRESSE…

Selon Le Figaro :

“En chef d’orchestre au sommet de sa gloire, Cate Blanchett frôle le génie. Et contribue à faire de ce film sur l’abus de pouvoir un chef-d’œuvre.” (Eric Neuhoff) 5/5

Selon Le Monde :

“Cela faisait bien longtemps qu’un film, un vrai film d’auteur, n’avait pas autant passionné le public, qu’un personnage fictif n’avait pas suscité autant d’engouement et de commentaires.” (Murielle Joudet) 5/5

Selon Télérama :

“L’Américain Todd Field signe un film tendu et hanté, d’une maîtrise folle.” (Marie Sauvion) 5/5

Selon Cahiers du Cinéma :

“Car le véritable ébranlement du personnage se cache derrière les péripéties de sa chute : moins une affaire de cancel culture qu’une emprise obsessionnelle des signes acoustiques qui vont progressivement lui faire perdre le sens du rythme.” (Guillaume Orignac) 5/5

Selon Sud Ouest :

“D’emblée, ce qui frappe, c’est la singularité de la mise en scène, sa rigueur, son austérité, sa composition en longs plans d’une netteté chirurgicale, dans une palette glaçante, mortuaire, entre le noir et le gris. On comprend que Todd Field va nous emmener loin, très loin.” (Julien Rousset) 4/5

Selon Le Point :

“Une oeuvre passionnante et mystérieuse qui fait déjà figure de classique.” (Florence Colombani) 4/5

Selon Les Inrockuptibles :

“Le film accompagne avec une sorte de lenteur fataliste et un souci du subtil détail la chute d’une cheffe d’orchestre mondialement reconnue. Mais sa matière est hétérogène et digressive.” (Théo Ribeton) 4/5

Selon Première :

“La mise en scène implacable de Todd Field avance à découvert, ne cherche aucune dissimulation.” (Thomas Baurez) 4/5

Selon Critikat.com :

“Tár, premier film de Todd Field après quinze ans de silence, n’est sans doute pas le chef-d’œuvre annoncé, mais reste un excellent Blanchett-movie, au sens où l’actrice y trouve un rôle à sa démesure.” (Alexandre Moussa) 3/5

Retrouvez notre classement des meilleurs films de l’année 2022

Selon La Croix :

“Portée par une Cate Blanchett impérieuse, la descente aux enfers d’une cheffe d’orchestre adulée n’évite ni les longueurs, ni les poncifs.” (Emmanuelle Giuliani) 2/5