Le Haut-Béarn se mobilise pour que la bande dessinée sorte de sa bulle

Depuis le début du mois de novembre et jusqu’au 2 décembre, le public peut d’ores et déjà découvrir l’exposition « Un océan d’amour : de la BD au spectacle, les coulisses d’une création » à la Médiathèque des gaves. Une expo retraçant le travail de la compagnie La Salamandre, qui a mis en scène la bande dessinée de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione afin d’en tirer une pièce de théâtre. « C’est une BD qui est sortie il y a plusieurs années, en 2014 », se remémore Raphaelle Allochon, responsable du Réseau de lecture publique. « Elle avait été plébiscitée par le public. La commande faite aux auteurs était de leur proposer une adaptation théâtrale silencieuse comme la BD, elle aussi sans bulles. »

L’exposition revient sur cette création et s’accompagne d’un atelier parent/enfant, programmé mercredi 30 novembre, à 10 h 30, et qui sera suivi d’une visite guidée de l’exposition à 16 h 30. Pour clore ce cycle, une représentation du spectacle sera donnée samedi 3 décembre, à 10 heures, à la Chapelle, suivie d’une rencontre avec l’auteur WIlfrid Lupano, à 11 h 30.

Prix littéraire spécial BD

« L’idée, ensuite, est de lancer une dynamique autour des arts visuels et de la BD dès le printemps, poursuit la responsable. Celle-ci commencera par des ateliers rencontres, mais l’on s’attachera à proposer une pluralité de formes pour ces rendez-vous. » Sont donc prévus entre mars et juin 2023, des ateliers avec des auteurs dessinateurs, mais aussi scénaristes, une rencontre avec une maison d’édition, un concours de librairies indépendantes ainsi qu’une exposition commune entre Accous et la Médiathèque des gaves.

Parallèlement à tous ces rendez-vous à venir, le Réseau de lecture publique lance un nouveau prix littéraire consacré à la bande dessinée intitulé Bullez à la Confluence, qui court jusqu’au 31 mai 2023. Parmi cinq BD présélectionnées, les lecteurs sont invités à voter pour leur auteur favori en ligne ou directement dans la médiathèque où il se trouve. « L’objectif est avant tout de donner envie de lire », souligne Raphaelle Allochon.

x