Le Festival FILMAR en América Latina : un relais pour le cinéma d’auteur·ice

Du 18 au 27 novembre 2022, les couleurs de l’Amérique latine reviennent à Genève et ses environs pour la 24e édition du Festival FILMAR en América Latina. 66 films, dont 25 avant-premières suisses, venus de 18 pays sont au programme de ces dix jours dédiés au cinéma d’auteur·ice du continent latino-américain. Lieu de rencontre avec les cinéastes, le Festival a convié 19 invité·e·s, dont trois actrices, pour échanger autour des films ou sur des thématiques actuelles lors de trois tables rondes à la Maison des Arts du Grütli et d’une conférence à l’Université de Genève. 

« Avec FILMAR en América Latina, ce sont les voix du cinéma d’auteur·ice que nous pourrons entendre. Elles ont besoin de relais comme le Festival genevois pour obtenir une certaine audience », affirme Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge de la culture et de la transition numérique.

Cette année, la programmation s’articule autour de trois axes majeurs. Le Festival présente une sélection de films portant sur le racisme anti-Noir·e·s et la situation des personnes afrodescendantes en Amérique latine avec notamment Perejil de José María Cabral (République dominicaine) et Marte Um de Gabriel Martins, premier réalisateur noir nominé pour représenter le Brésil aux Oscars 2023. Le processus de paix et de réconciliation en Colombie est aussi mis en avant avec, entre autres, Amparo de Simón Mesa Soto et Del otro lado d’Iván Guarnizo. Enfin, les aspirations et les revendications de la jeunesse sont représentées à travers Tengo sueños eléctricos de Valentina Maurel (Costa Rica) primé trois fois au Festival du Film de Locarno, Mi país imaginario de Patricio Guzmán (Chili) ou encore Los reyes del mundo de Laura Mora Ortega (Colombie) qui vient de recevoir la Concha de Oro au Festival de San Sebastián.

« Le Festival est fier de diffuser les films de ce continent, qui invitent à remettre en question les biais racistes ou encore la position des spectateur·ice·s face à une œuvre. Cette multiplicité de propositions permet à FILMAR d’être vivant et de rester une référence pour les réalisateur·rice·s et distributeur·rice·s d’Amérique latine et du monde entier », déclare sa directrice Vania Aillon. Zoya Anastassova, présidente de l’Association Cinéma des Trois Mondes, le confirme : « FILMAR prend le parti de programmer des films formellement solides, qui sont en plus dotés de fortes connotations politiques et sociales ».

Le public aura la possibilité de voter pour son film préféré entre huit œuvres qui ont marqué l’année, dont Vicenta B de Carlos Lechuga (Cuba) primé en 2021 au Festival de San Sebastián et Domingo y la Niebla d’Ariel Escalante Meza nominé aux Oscars 2023 pour représenter le Costa Rica. Par ailleurs, huit premiers longs-métrages seront soumis au vote du Jury des jeunes, parmi lesquels Forgaréu de Flávia Neves (Brésil) et Utama d’Alejandro Loayza Grisi (Bolivie), qui a remporté plusieurs prix aux Festivals Sundance et Guadalajara. D’autres incontournables sont au programme comme une sélection de films indépendants d’Amérique centrale, issus de la section OPEN DOORS au Locarno Film Festival et El público de l’artiste argentin en vogue Mariano Pensotti. 

Les deux prix – public et Jury des jeunes – seront remis lors de la 24e Cérémonie de clôture le 27 novembre, à 19h00 à l’Auditorium de la Fondation Arditi. En marge de sa programmation cinématographique, le Festival propose également une série d’événements pour faire découvrir la richesse du continent latino-américain : fiestas, gastronomie, performance, musique ou encore exposition artistique. 

Cérémonie d’ouverture : 18 novembre, 19h00 à l’Alhambra de Genève avec la projection du film 1976 de la réalisatrice chilienne Manuela Martelli

Cérémonie de clôture : 27 novembre, 19h00 à l’’Auditorium de la Fondation Arditi, avec la projection du film Argentina 1985 de l’Argentin Santiago Mitre.

https://www.youtube.com/watch?v=zZAzcFV3rjw

www.filmar.ch