L’association Ciném’Aude célèbre ses 40 ans à Limoux

Lancée cet été à Ferrals-les-Corbières, la tournée anniversaire de l’association culturelle s’achèvera début décembre à Limoux par trois jours de projections inédites. L’occasion pour les représentants de Ciném’Aude, mais aussi du ciné-club et les personnalités limouxines de célébrer cette longévité et rendre hommage à ceux qui y ont contribué.

À l’heure où les plateformes de visionnage en ligne se multiplient et où les Français semblent préférer leur canapé aux salles obscures, Ciném’Aude reste un promoteur incontournable de la culture dans l’Aude. Au point de célébrer cette année ses 40 ans d’existence.

Si l’association, créée en 1982, a commencé les festivités à Ferrals-les-Corbières, son berceau, le 29 juillet dernier, c’est à Limoux qu’elle achèvera la tournée des 20 salles municipales qu’elle gère, les 2,3 et 4 décembre prochains. Trois jours de projections inédites pour mettre en valeur le rôle de Ciném’Aude dans les territoires ruraux audois.

Fortes de 3 000 séances, 250 films à l’affiche et 100 000 spectateurs par an, les 20 salles de Ciném’Aude ont non seulement obtenu les quatre classements “Art & Essai” délivrés par le Centre national du cinéma, mais elles jouent surtout un rôle “de maintien d’accès à la culture en milieu rural de même nature que celui des grands centres urbains”. “Il s’agit pour nous de maintenir et développer une diffusion cinématographique de qualité afin de continuer à proposer un accès aisé aux pratiques culturelles”, indique Fabrice Caparros.

4 euros pour 40 bougies

Le directeur de l’association estime en effet que les projections et actions menées par ses équipes en partenariat avec les ciné-clubs permettent de “favoriser la curiosité en portant le débat sur les grands problèmes du monde”. Car au-delà des émotions, des frissons et des aventures que transmet le cinéma, celui-ci constitue aussi selon lui “une démarche éducative à la citoyenneté”. D’autant que Ciném’Aude s’attache à diffuser “autant que possible” des films produits ou tournées en Occitanie, participant ainsi à la valorisation de la région.

Une volonté qui se ressent jusque dans la programmation des trois jours de festivités. Courts métrages, films d’animations, documentaires ou encore films d’auteur seront projetés sur ces trois jours au cinéma L’Elysée à un tarif attractif : 4 euros, pour permettre à tous de participer à cette grande fête. Pour souffler une dernière fois ses 40 bougies, Ciném’aude a convié le réalisateur Yves Jeuland. Ayant carte blanche, l’auteur de documentaires a décidé de projeter la comédie The Blues Brothers de John Landis, “en hommage à son père”

À noter que l’association a également prévu de rendre hommage au réalisateur limouxin, Thierry Dejean, décédé en janvier dernier. Des courts métrages et un documentaire réalisés par le père d’adoption des Shadoks seront ainsi diffusés.

A lire aussi :
CINÉM’AUDE fête son anniversaire, mais CINÉM’AUDE qu’est-ce que c’est ?

Au programme des 40 ans

Vendredi 2 décembre. A 19 heures : début des festivités avec un pot de l’amitié offert par la Ville de Limoux. A 20 heures : diffusion gratuite de courts-métrages produits en région Occitanie. A 20 h 30 : avant-première nationale du film d’animation Pattie et la colère de Poséidon, en présence de l’équipe du film.

Samedi 3 décembre. A 15 heures : Paìs de Flors, documentaire de Jacob Redman, en présence de l’équipe du film. A 16 heures : le coup de coeur avec Le sommet des dieux, film d’animation signé Patrick Imbert. A 18 heures : la sélection du ciné-club, Revoir Paris d’Alice Winocour, diffusé lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. A 20 h 30 : avant-première nationale de Mourir à Ibiza, d’Anton Balekdjian et Mattéo Eustachon.

Dimanche 4 décembre, soirée de clôture. A 17 heures : projection de courts métrages et d’un documentaire de Thierry Dejean. A 19 heures: repas ciné-club (13 euros, sur réservation au 06 95 59 25 53). A 20 h 30: le choix d’Yves Jeuland, The Blues Brothers, de John Landis.

x