L’armée américaine teste une arme laser capable de détruire des navires

Une arme aussi bien adaptée pour détruire facilement un drone espion ou un missile de croisière. Le géant américain de la défense Lockheed Martin a affirmé dans un communiqué détenir une technologie capable d’effectuer de telles prouesses. L’entreprise a conçu un laser d’une puissance de 300 kilowatts et l’a donné au Pentagone dans le cadre d’un programme baptisé “High Energy Laser Scaling Initiative” ou “Initiative de rehaussement des lasers à haute énergie” en français. L’armée américaine compte tester cet appareil dans les prochains mois avant de possiblement l’intégrer comme système d’attaque sur des véhicules blindés ou des navires.

“Lockheed Martin a augmenté la puissance et l’efficacité de nos précédents prototypes tout en réduisant le poids et le volume de ces derniers”, a détaillé dans le communiqué Rick Cordaro, vice-président de Lockheed Martin Advanced Product Solutions. L’entreprise américaine a également déclaré que la taille réduite de son nouveau laser limiterait les risques de problèmes techniques liés à son utilisation. Ce plus petit volume facilitera aussi le travail des ingénieurs qui devront s’occuper de la maintenance de telles armes sur le front.

À LIRE AUSSI

Voici le nombre d’armes nucléaires que possèdent les 9 puissances atomiques de la planète

Le laser de Lockheed Martin devra justement être polyvalent et supporter aussi bien l’environnement marin ou encore les poussières du désert. “Avec cet appareil, les soldats américains pourront se défendre contre des menaces telles que des roquettes, des obus d’artillerie, des mortiers, des missiles de croisière, des drones et même des petits navires”, a encore expliqué Rick Cordaro. Le principe fondamental des armes modernes à énergie dirigée – comme les militaires préfèrent appeler les lasers de haute puissance – est qu’elles peuvent détruire de manière peu coûteuse toute une variété de projectiles ennemis. Un bateau de l’US Navy équipé de ce type de laser pourrait se servir plusieurs fois de ce dernier pour aussi bien abattre un drone de reconnaissance qu’un missile de croisière au lieu d’embarquer toute une gamme de systèmes de défense qui nécessitent d’être refabriqués après chaque utilisation.

Si la nouvelle technologie de Lockheed Martin n’a pas encore détruit d’objet volant lors de ses premiers essais, un autre laser conçu par le géant de la défense a déjà fait ses preuves. Il s’agit du système Helios qui avec sa puissance de 60 kilowatts a détruit efficacement des drones volants. Rick Cordaro a donc estimé que la nouvelle arme développée par Lockheed Martin pourrait détruire des projectiles ennemis cinq fois plus rapidement que son prédécesseur.

À LIRE AUSSI

L’US Navy se dote d’un nouveau navire sans équipage

x