L’action Netflix sur le point de s’envoler de 37% à 325$ ? Pas si sûr…

Netflix (NASDAQ:) est en baisse de près de 60 % depuis le début de l’année, ce qui en fait la deuxième plus mauvaise performance après Meta Platforms (NASDAQ:) parmi les grandes actions technologiques.

Par opposition à Meta, dont les revenus publicitaires ont diminué, les revenus publicitaires de Netflix augmenteront à mesure qu’il se lancera dans la publicité. Comme Oppenheimer l’a souligné dans un récent rapport : “Netflix occupe une position unique pour rassembler de larges audiences et contrôler le calendrier de lancement des séries pour les annonceurs de premier plan…” Jason Helfstein, analyste chez Oppenheimer a un objectif de 325 dollars, soit une hausse potentielle de 37.7%.

Un autre croyant est l’analyste de Citi, Jason Bazinet. Il voit de nombreuses techniques pour maximiser les revenus, |incluant les paliers publicitaires, le regroupement et le fenêtrage malgré le pessimisme concernant les actions de streaming. Bien que légèrement plus conservateur que Helfstine, Bazinet a relevé son objectif de cours sur Netflix de 275 à 305 dollars.

Voyons comment ces attentes basées sur les fondamentaux s’accordent avec les facteurs techniques.

Netflix Daily

Le prix semble être orienté à la hausse. Il se négocie dans un canal ascendant, affichant une série croissante de pics et de creux. Le 50 DMA a soutenu le dernier bas et a croisé le 100 DMA simultanément.

Cependant, ce n’est pas si simple.

La négociation de lundi a formé un homme suspendu. Les traders qui ont pris des positions longues à l’ouverture ou à la clôture (et beaucoup de transactions ont lieu à ces moments-là) sont maintenant laissés “en suspens” avec la crainte que le titre ne chute à nouveau.

De plus, étant donné qu’une longue ombre sous la courbe démontre une contre-attaque baissière, il est nécessaire de recevoir la confirmation d’une clôture le jour suivant en dessous du corps réel de l’homme suspendu (prix entre l’ouverture et la clôture, sans tenir compte des mèches, représentant les prix intrajournaliers), où une grande partie des achats ont eu lieu.

En outre, si l’homme suspendu se développe à un sommet significatif, cela pourrait les rendre encore plus nerveux. L’homme suspendu s’est créé sous le sommet du mois d’août, le plus haut depuis que Netflix a plongé suite à une perte choquante d’abonnés le 20 avril. En d’autres termes, les traders piqués par cette chute se souviendront de ces niveaux de prix, ce qui pourrait augmenter la pression de vente. En effet, le lendemain, hier, le prix a non seulement clôturé sous le corps réel du pendu, mais il l’a fait en formant une étoile filante, une deuxième bougie baissière, ce qui augmente les chances d’un double sommet.

Le taux de variation a enregistré une divergence négative, montrant que le momentum n’a pas soutenu le rallye entre juillet et août. Enfin, les haussiers doivent faire face à l’impact psychologique du gap descendant de 30%, qui est très susceptible de créer une résistance importante. Notez comment la moyenne mobile quotidienne (DMA) de 200 vient de tomber sous le sommet de ce gap, ajoutant son poids à l’opposition.

Netflix Weekly

Dans la vue hebdomadaire, on découvre que si la tendance à court terme est à la hausse, la tendance à long terme est à la baisse.

Alors que le MACD retardé et le RSI basé sur le momentum sont toujours positifs, l’indicateur de momentum plus sensible, le ROC, a plafonné. Enfin, la MA (WMA) à 50 semaines a coupé une DMA 200 en chute, déclenchant la pire croix de la mort possible : à l’échelle hebdomadaire et alors même que la DMA 200 était en baisse. La dernière fois que Netflix a connu un death cross hebdomadaire remonte à la mi-2012, mais ce n’était pas avec une chute de la 200 DMA.

Pour autant, le cours est sorti de son canal descendant, et même si la trajectoire actuelle est plus basse, il y a de la place pour une hausse à court et moyen terme, qui pourrait même s’accorder avec les objectifs fondamentaux exposés précédemment. Si le prix atteint un nouveau sommet, il remettra la tendance à long terme à la hausse, bien qu’il doive faire face à la ligne de tendance brisée ci-dessus et à la croix de la mort hebdomadaire au milieu d’une 200 DMA en baisse.

Divulgation : Au moment de la publication, l’auteur n’avait aucune position dans les actions mentionnées.

 

 

x