la 3D n’est pas morte, selon le producteur

La 3D d’Avatar a révolutionné le cinéma en 2009. Abandonnée par le public quelques années, Jon Landau assure que la technologie n’est pas morte.

Avatar, c’est ni plus ni moins que le film qui trône à la première place du box-office mondial avec près de 2,850 milliards de dollars de recettes engrangées jusqu’à maintenant. Et avec la nouvelle version restaurée en 4K et fluidifiée par le rajout de l’HFR (High Frame Rate) dans certaines séquences, sa ressortie cinéma promet d’être une expérience à couper le souffle. De quoi nous faire sagement patienter avant Avatar : La Voie de l’eau.

Pour ce deuxième volet de la saga sur les Na’vis, James Cameron entend bien transformer l’essai et révolutionner encore une fois l’industrie (et pourquoi pas la 3D). A ce propos,  le producteur des films du cinéaste (depuis Titanic) Jon Landau est revenu plus en détail sur ce qu’il pensait de la 3D. Et d’après lui, le dispositif pourrait encore avoir de beaux jours devant lui.

 

Avatar : photoJon Landau et James Cameron avec leurs prochains bébés Avatar

 

D’après Landau, des longs-métrages comme Hugo Cabret ou encore L’Odyssée de Pi rendaient leurs lettres de noblesse au dispositif car ils étaient pensés au sein même de la mise en scène des réalisateurs. C’est pourquoi le producteur voulait éclaircir quelques points quant à l’usage précautionneux qui aurait dû prévaloir pour cette technologie.

« La 3D ne rend pas un film meilleur. Cela exacerbe ce qui existe. Donc, si le film n’est pas bon, la 3D le soulignera simplement. Hollywood prend beaucoup de temps à apprendre. »

 

Avatar : photoUne déclaration qui vise en plein dans le mille

 

À l’époque où est sorti Avatar, la 3D se présentait comme le futur du cinéma. Le mouvement s’est très vite démocratisé et quantité de films ont usé de cette technologie à tort et à travers, favorisant des conversions en post-production, moins coûteuses et exigeantes qu’un tournage conçu par et pour la troisième dimension.. Les studios y ont vu le moyen de vendre des tickets plus chers… quand leurs films devenaient eux, moins attractifs. Ce qui a amené de très gros ratages comme Le Choc des Titans qui ont terni l’image de cette innovation.

Si de mauvaises productions 3D ont enterré le dispositif dans l’esprit de nombreux spectateurs, son usage pourrait reprendre du poil de la bête avec le prochain film de James Cameron. Pour savoir si Avatar : La Voie de l’eau se présentera comme la production qui fera renaître la 3D au cinéma, il vous faudra patienter jusqu’au 14 décembre 2022 pour pouvoir le découvrir dans les salles hexagonales.

 

x