Juliette Binoche se coupe les cheveux

Juliette Binoche, Marion Cotillard et Isabelle Adjani se sont filmées en train de se couper une mèche de cheveux en soutien aux femmes en Iran. 

Il y en a qui ont trouvé ça pathétique, opportuniste, dérisoire. 

Il y en a même qui ont crié au ridicule : « Pffft, les barbus iraniens n’en ont rien à cirer que des vedettes françaises se coupent les tifs ».

Je trouve que ces gens-là ont la mèche courte. 

Personnellement, même si je sais que ça ne fera aucune différence pour les mollahs, je trouve que le geste d’éclat de Juliette, Marion et Isabelle est un geste symbolique fort… c’est bien mieux que les artistes québécoises, qui ne font RIEN.

NE TENIR QU’À UN CHEVEU

La vidéo de Juliette Binoche, Marion Cotillard, Isabelle Adjani, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Julie Gayet et plein d’autres a fait le tour du monde. 

Mais avant de les critiquer, il faudrait peut-être comprendre pourquoi elles ont fait ça. 

En Iran, le 16 septembre, la jeune Mahsa Amini, 22 ans, a été arrêtée et tuée par la police des mœurs parce que, de son hijab, dépassait… une mèche de cheveux. 

C’est pour dénoncer la futilité de son « crime » que des centaines de femmes iraniennes se sont ensuite filmées en train de se couper… une mèche de cheveux. 

Et c’est donc par solidarité avec les femmes iraniennes que les vedettes du cinéma français se sont coupé… une mèche de cheveux.

Masih Alinejad, cette journaliste et auteure iranienne courageuse qui est sous protection policière aux États-Unis après deux tentatives d’assassinat et de kidnapping, est allée à l’émission Good Morning America sur ABC mercredi. 

Elle était là pour expliquer aux Américains le sens de la révolte qui gronde en Iran. Et qu’a-t-elle fait ? Elle a sorti des ciseaux de sa poche et elle a coupé ses cheveux en direct à la télé pour expliquer avec colère que « Mahsa Amini a été tuée pour une poignée de cheveux ». 

« Les femmes en Iran ne se battent pas simplement contre le port obligatoire du hijab. Elles se battent pour la fin d’un régime d’apartheid basé sur le genre. Excusez ma colère. C’est la colère des femmes iraniennes qui ont été ignorées pendant des années. » 

Ne venez pas me dire que c’est un geste inutile, dérisoire ou opportuniste.

Dans le Washington Post, Masih Alinejad a rappelé que de nombreuses politiciennes occidentales ont accepté de porter le voile lors de leur visite en Iran « et se sont fendues en quatre pour respecter des hommes qui ont élevé la misogynie en principe d’État ». Elle a aussi dénoncé le fait que les féministes occidentales ont abandonné leurs sœurs iraniennes.

Et on devrait, après ça, critiquer les actrices françaises qui ont répondu à l’appel de Masih Alinejad ?

APARTHEID CAPILLAIRE

On peut trouver la vidéo maladroite, on peut trouver qu’elle ne va pas assez loin, mais comme le disait feu Pierre Falardeau : « On va toujours trop loin pour les gens qui vont nulle part ».

Au lieu de critiquer et de ridiculiser les actrices françaises en chipotant sur la quantité de cheveux qu’elles ont été prêtes à se couper, les esprits amers devraient peut-être diriger leurs critiques vers les actrices québécoises qui, elles, ont gardé leur mise en plis intacte.