Judd Apatow veut directement procéder une continuation derrière Jonah Hill (purement c’est mal barré)

Quinze ans subséquemment la incartade de SuperGrave, le studieux Judd Apatow est formidablement évacuant dans procéder une continuation, purement les acteurs le sont un peu moins.

Si les années 80 ont été marquées par Déjeuner Night-club et les années 90 par Postérité désobéissant, les années 2000 ont quant à évident à elles teen movie générationnel derrière SuperGrave. Verso ses 121 millions de dollars récoltés sur le sol étasunien à sa incartade, le cinématographe révolu par Greg Mottola (AdventurelandPaul) a accident plus que le originaire American Pie, cinématographe à l’ironie modérément associatif.

Exclusivement chez un ballon d’différentes longs-métrages, SuperGrave a gagné en renom par la continuation, en devenant un cinématographe inéluctable que somme bon ado qui se respecte devait disposer vu. Ce Ébauche X entrée l’durée a puisque participé à la identification de peuplé jeunes acteurs chez Michael Cera, qui sera à l’enseigne de Juno la même période, purement quant à de Jonah Hill et Seth Rogen qui avaient déjà âcre choix là-dedans En bubon, coutume d’allant de Judd Apatow qui danger en salles un couple de mensualité entrée SuperGrave.

 

SuperGrave : photo, Seth Rogen, Christopher Mintz-Plasse, Bill HaderLe réciprocité de l’ange libéral différemment McLovin ?

 

Pendant dans somme cinématographe à bienfait, la gêne de la continuation s’est posée. Étranges abats de l’protégé ont accepté la adage relatif à une passable continuation, lesquels Seth Rogen qui a cryptogramme le cinématographe derrière son ami Evan Goldberg pendant qu’ils n’avaient que treize ans, et qui est puisque l’un des producteurs. Il y a affamer un couple de ans, il avait précis qu’il ne souhaitait pas procéder de continuation par émotion de l’souiller. Michael Cera avait relativement à elle confesser ne pas demander braquer de continuation, purement appartenir évacuant dans un neuf cinématographe derrière le même casting. Paire interventions peu enjouées, hostilement à icelle du studieux Judd Apatow donc du podcast Inside of You with Michael Rosenbaum :

«J’ai infiniment volontaire qu’ils fassent une continuation à SuperGrave. Je sais que Jonah [Hill] a dit : “Oh ça serait bath de procéder un cinématographe lorsque on ambiance 70 ou 80 ans”, purement je voulais directement qu’ils fassent une continuation à l’pension où Jonah est refoulé du entaille il rend arraisonnement à Michael Cera à la fac. Exclusivement somme le monde a dit : “Nan on va pas foutre en l’air SuperGrave en risquant de procéder une barbare continuation”, et je répondais infiniment la même machin : “C’est chez affirmation de ne pas procéder le second événement des Chansonnière, conséquemment réfléchir qu’on pourrait échouer la continuation ?” »

 

Related Article:  Apyx Medical se noie dans les problèmes de sécurité liés à la technologie des produits (NASDAQ : APYX)

SuperGrave : Photo Emma Stone, Jonah Hill

Apatow qui accident encadrer la courant électrique

 

Avec que les quatre acteurs importants (Hill, Cera, Mintz-Plasse et Stone) sont en rempli là-dedans à elles trentaine, on les voit mal rentrer à la fac. Mutuellement, ils pourront sans tarder collaborer à une conception de Judd Apatow, devenu le allopathe de la séquestration rémission à 40 ans, infiniment marie et 40 ans coutume d’allant. Même si SuperGrave est inconditionnel tel qu’il est, on aurait somme itou aimé joindre Seth, Evan et McLovin.

L’allant du siècle formidablement chargé des comédiens attache réfléchir qu’une continuation, s’il y a continuation, ne verrait pas le judas somme de continuation. En réaction, Jonah Hill est de préférence absorbé, il a fraîchement âcre comme Harmony Korine et Adam McKay, et Michael Cera sera sans tarder à l’enseigne de Barbie, le homme Greta Gerwig. Si dans le situation pas du tout n’est accident, on attend les prochains rebondissements de l’combat SuperGrave 2 derrière empressement.

Related Article:  The Last Kingdom : 6 films sur Disney+ destinés aux fans de la série Netflix
x