John Wick 4 : le film revendique des inspirations prestigieuses

“John Wick 4” devrait faire passer la saga portée par Keanu Reeves dans une autre dimension. Il a en tout cas les inspirations pour, des références à des grands films et un souffle épique, comme son réalisateur vient de le déclarer.

John Wick, du néo-noir au film d’action épique

Quand Derek Kolstad vend fin 2012 son scénario intitulé Scorn, à la société Thunder Road Pictures, il est loin d’imaginer qu’il sera à l’origine d’une des franchises d’action les plus performantes du cinéma contemporain. C’est que le scénariste, alors âgé de 38 ans, n’a sur son CV qu’un crédit de ré-écriture du film Shoot the killer, et le scénario du DTV avec Dolph Lundgren Killers Game : Dette de sang. Mais son Scorn va tout changer, puisqu’en 2013 Keanu Reeves accepte de jouer le rôle principal, et c’est sur la suggestion de l’acteur que le film change de titre pour devenir John Wick.

Les inspirations de Derek Kolstad proviennent alors des films avec lesquels il a grandi, et particulièrement du genre néo-noir. Pour ce qui est de l’action, il la conçoit violente et brutale. Il a ainsi The Raid en tête, film d’action et d’arts martiaux indonésien sorti en 2011 et vite devenu une référence majeure. Fan des films de vengeance, le scénariste trouve l’idée de la mort du chien en pensant simplement à ce qu’il ferait si on touchait aux deux siens…

John Wick
John Wick ©Metropolitan FilmExport

Encore au scénarios de John Wick 2 et John Wick 3 – il partage ce dernier avec Shay Hatten, Chris Collins et Marc Abrams -, Derek Kolstad n’est plus de la partie pour John Wick 4. S’il a à tout jamais la paternité des personnages, l’écriture n’est plus entre ses mains mais entre celles de Shay Hatten et Michael Finch. Et pour ce quatrième opus, les inspirations ont changé, comme vient de le déclarer son réalisateur Chad Stahelski.

De grandes inspirations pour John Wick 4

À l’issue de John Wick : Parabellum, John Wick se retrouve en guerre ouverte contre la Grande Table, plus haute autorité qui régit son univers. Pour sortir victorieux de cet ultime affrontement, il va devoir faire face à de nouveaux ennemis. Dont certains se trouvent être d’anciens alliés… Dans une interview accordée à Empire, Chad Stahelski a dévoilé certaines inspirations pour John Wick 4. Et celles-ci sont aussi surprenantes que prestigieuses.

Si vous prenez “Le Bon, la Brute et le Truand”, que vous le croisez avec “Zatoïchi” et que vous ajoutez de la mythologie grecque, vous obtenez quelque chose de proche.

Rien que ça… L’inspiration qu’on peut déjà discerner dans la bande-annonce du film est celle de Zatoïchi. Celui-ci est un personnage de fiction japonaise, créé en 1961, et est un masseur aveugle itinérant. Bien que non-voyant, il est un combattant hors pair, spécialiste du combat au sabre. Personnage de 27 films, le dernier en date étant le Zatoïchi de Takeshi Kitano sorti en 2003, et de 100 épisodes de série, il est clairement à l’origine de Caine, l’assassin aveugle incarné par Donnie Yen dans John Wick 4.

Caine (Donnie Yen) - John Wick 4
Caine (Donnie Yen) – John Wick 4 ©Metropolitan FilmExport

Autre inspiration de prestige, Le Bon, la Brute et le Truand, soit un des plus grands westerns de l’histoire du cinéma, réalisé en 1966 par Sergio Leone. De ce qu’on sait de John Wick 4 à ce jour, il est plus difficile de la reconnaître. Mais Chad Stahelski évoque de multiples intrigues, avec peut-être donc des personnages principaux aux intérêts à peu près communs mais aux moyens différents… On sait par ailleurs, comme évoqué déjà par Keanu Reeves et visible dans la bande-annonce, qu’il y aura au moins une séquence à cheval.

John Wick 4
John Wick 4 ©Metropolitan FilmExport

Du mythe grec pour un film épique

Dernière influence revendiquée par le réalisateur, celle de la mythologie grecque. S’il ne cite pas un mythe en particulier, on comprend néanmoins que l’idée est de donner un cadre épique à John Wick 4. Après trois films qui ont posé les bases de l’univers puis l’ont développé sur un seul et unique principe, le quatrième a pour but de faire entrer l’histoire de John Wick dans une autre dimension. Une dimension mythologique donc.

Ça devient un petit peu effrayant après le troisième film, parce qu’on a une formule qui marche. Mais il faut éviter le confort et se dire au contraire : “On oublie ça, on ne va pas refaire la même chose.” Donc maintenant, pour le quatrième film, on a plusieurs intrigues. Le film est différent. Il est plus épique.

On peut donc s’attendre à des affrontements titanesques, gagnant en spectaculaire ce qu’ils perdent en réalisme. Et dans tous les cas, assister à une action d’une échelle inédite.

John Wick 4 arrive au cinéma le 22 mars 2023.

x