« J’en ai assez de demander aux adultes de sauver la planète » : les lecteurs ont leur mot à dire sur l’abaissement de l’âge de vote en Nouvelle-Zélande | Nouvelle-Zélande

UNLes adolescents d’aujourd’hui sont-ils des prodiges politiquement conscients en première ligne de la crise climatique, des penseurs sous-développés avec des chambres perpétuellement en désordre – ou – juste des gens avec la même stupidité, faiblesse ou ignorance que les autres membres de l’électorat ?

Les questions sur les capacités de prise de décision des adolescents ont fait la une des journaux cette semaine après que la Cour suprême de Nouvelle-Zélande a statué dans une décision historique que l’âge actuel pour voter – 18 ans – était discriminatoire à l’égard des jeunes Néo-Zélandais. En réponse, le gouvernement s’est engagé à introduire une loi sur la réduction de l’âge et à la voter au parlement dans les six prochains mois.

Ce projet de loi devra faire face à une bataille difficile et difficile – les modifications de la loi électorale néo-zélandaise nécessitent une majorité de 75% et les partis National et Act se sont déjà opposés à un amendement. Mais les discussions sur l’âge de voter ont pris de l’ampleur ces dernières années alors que les pays sont aux prises avec des problèmes intergénérationnels et des vulnérabilités démocratiques. Nous avons demandé aux lecteurs du Guardian ce qu’ils pensaient de l’abaissement de l’âge de vote, et des centaines ont répondu.

De nombreux lecteurs, y compris certains qui pourraient obtenir le droit de vote si leur âge était abaissé, étaient enthousiasmés par le changement.

Je mérite de voter. J’ai 16 ans et je suis tellement frustré par l’incapacité du gouvernement à apporter des changements significatifs. En tant qu’adolescente, j’ai l’impression que toute ma vie est déterminée par ce que les adultes décident pour moi. On m’accorde une certaine autonomie, mais le dernier mot vient des gens de 30 ans qui ont compris à quoi ressemble ma vie… J’en ai marre de demander aux adultes de sauver la planète. J’en ai assez de demander aux adultes de me laisser vivre ma vie alors que je vais subir les conséquences des actions d’un Parlement qui ne me représente pas. Je suis en colère et je n’ai pas de force. Je soutiens pleinement l’abaissement de l’âge de vote à 16 ans. Aubrey Cooper

Notre jeunesse [children] sera responsable de réparer ce gâchis que nous avons fait. Dans un système déjà truqué contre eux, nous pouvons au moins leur donner la parole. Joël Baxendale

En tant que parent de quatre adolescents/ados, j’ai une confiance totale dans leur intelligence et leur capacité à faire des choix en toute connaissance de cause à 16 anss’ils sont aussi corrects que moi. Ils sont plus engagés dans le monde et comprennent les grands problèmes complexes auxquels nous sommes confrontés que de nombreuses personnes âgées que je connais. Quand on regarde toute la tranche d’âge qui vote actuellement, il faut se rappeler que les personnes en fin de vie, dont certaines sont atteintes de démence et d’autres maladies, peuvent aussi (à juste titre) voter. Les adolescents apportent des perspectives nouvelles, intelligentes et indispensables à la table démocratique. Rebecca Sinclair

“En tant qu’homme de 56 ans qui a vu ma génération et les générations plus âgées ignorer totalement (par ignorance, cupidité ou simplement ne pas vouloir savoir) la catastrophe climatique vers laquelle nous nous dirigeons, il ne fait aucun doute que la prochaine génération a d’énormes défis à venir – et la majeure partie vient de nous. Bien sûr, les jeunes de 16 ans devraient pouvoir voter… C’est leur avenir. Il faut laisser les jeunes s’exprimer. » Kim Ribbink

D’autres étaient sceptiques – en particulier sur la capacité de prise de décision de leur jeune moi et de leur propre progéniture.

Quand j’avais 16 ans, je me suis plus intéressé à courir après les filles et à boire de la bière.” Jacob Davis

Mon enfant a 14,5 ans. À ce jour, elle a manifesté très peu d’intérêt pour la politique ou les principaux domaines de la vie influencés par le gouvernement. Cela comprend la politique économique et fiscale, la politique étrangère, la politique d’immigration, la politique environnementale, les taux d’intérêt directeurs, l’inflation… Souvent, elle n’a pas envie d’aller à l’école, de faire ses devoirs ou de faire la vaisselle. Elle passe une grande partie de son temps libre à se battre avec sa jeune sœur, à danser le ballet et à regarder des vidéos amusantes sur les réseaux sociaux. Elle a aussi des opinions noir sur blanc très tranchées sur les choses et semble connaître les réponses à des problèmes de société très complexes… Je trouve que c’est formidable de donner aux jeunes la possibilité de s’informer davantage et de s’impliquer davantage dans les affaires publiques et de participer à la politique. Mais je ne pense pas que les précipiter dans les élections générales soit la bonne voie à suivre. Natalie Kudryashova

D’autres doutaient des capacités des adolescents – mais aussi de l’humanité en général.

« Fondamentalement, cela semble être une bonne idée – ils sont la prochaine génération, après tout, et les décisions du gouvernement les affecteront beaucoup, et cela susciterait certainement plus d’intérêt pour la politique chez les jeunes. Cependant, à la baisse, Les jeunes de 16 ans sont loin d’être matures et prennent souvent des décisions irrationnelles, impétueuses et irréfléchies. En tant que professeur de lycée, je vis cela tous les jours. Si vous voulez que le vote électoral devienne un système basé sur le populisme, et non sur le rationalisme, alors abaisser l’âge du vote est une bonne idée. James Cameron

« On pourrait dire que les jeunes de moins de 18 ans ont trop peu de connaissances et peu d’expérience de vie avec les conséquences des événements politiques. Qu’ils sont trop facilement influencés par les réseaux sociaux. Mais sérieusement, Pourriez-vous soutenir qu’un grand nombre d’électeurs adultes ont une attitude plus mature envers les factions politiques ? J’ai vu d’innombrables personnes voter pour les ‘raisons’ les plus stupides… Je ne vois pas vraiment en quoi ils ont un avantage sur les Young’uns.” Pierre Huebners