Jeffrey Dahmer : Ryan Murphy de retour avec une série Netflix sur l’illustre serial killer

Monster : The Jeffrey Dahmer Story est une série américaine dont le créateur n’est autre que Ryan Murphy (American Crime Story, Glee, Hollywood, Ratched), auteur de très nombreux succès de la plateforme au N rouge. Pour cette nouvelle création Netflix, il s’est associé à son fidèle acolyte de travail, Ian Brennan. Mais alors, que révèle cette nouvelle série inspirée de ce tueur en série qui a réellement existé ?

Aussi surnommé “le cannibale de Milkauwee”, le tueur en série Jeffrey Dahmer a réellement existé, puisque la série est directement inspirée de son histoire, et de crimes qu’il a personnellement commis. L’acteur Evan Peters, qui incarne le sanglant meurtrier américain sur Netflix, a déjà eu l’occasion d’interpréter ce type de personnage sordide, dans la série American Horror Story (10 saisons), une autre création signée Ryan Murphy.

Ces dernières années, Netflix s’est équipée de pléthore de programmes axés sur le crime et les faits divers en général, et regorge donc de films, séries et documentaires, souvent inspirés de la réalité. Our Father, qui expose les crimes du Dr Cline, un spécialiste de la fertilité, la française Grégory, les séries Mindhunter, Le Serpent, le documentaire Conversations with a Killer : The Ted Bundy Tapes… Ces créations démontrent une appétence particulière du public pour les faits divers. Combien de télespectateurs seront au rendez-vous pour la série sur l’assassin Jeffrey Dahmer ?

Une série inspirée d’un des tueurs en série les plus notoires des États-Unis

Monster : The Jeffrey Dahmer Story , la nouvelle série de Ryan Murphy, est basée sur une histoire vraie et pourtant invraissemblable, celle de Jeffrey Dahmer, meurtrier en série, violeur, nécrophile et cannibale, qui a sévi durant les années 1980. Dans la série comme dans la vie réelle, plusieurs plaintes ont été déposées contre Jeffrey Dahmer par des voisins, témoins, mais sans aucune véritable réaction des autorités. Mais alors, comment expliquer une telle inaction des services de police face à des accusations si graves (viols et exhibition notamment), et cela durant tant d’années ? En réalité, les victimes, souvent homosexuelles ou de couleur comme on peut le découvrir dans un rticle de Psycho-criminologie, n’ont pas été prises en compte du fait du désintérêt pour certaines franges de la population des États-Unis dans les années 1980. Après avoir assassiné dix-sept jeunes hommes entre 1978 et 1991 en toute impunité, Jeffrey Dahmer a finalement avoué, calmement, tous ses crimes. D’ailleurs, seize d’entre eux ont eu lieu dans un court laps de temps de quatre ans, soit entre 1987 et 1991.

Durant les dix épisodes de la série, toute la vie du meurtrier est ainsi exposée, étape par étape, au fil des années. Les spectateurs assistent ainsi au déroulé de son enfance perturbée, puis de son adolescence jusqu’à l’âge adulte (il commet son premier meurtre à 18 ans). Une voisine se doute de quelque chose : les odeurs pestilentielles qui émanent de l’appartement de Dahmer, les hurlements, ne peuvent pour elle que cacher quelque chose de sordide.

La série dresse le portrait d’un homme à la personnalité terrifiante

Jeffrey Dahmer est un cannibale et affiche un tempérament très calme, comme le montre l’interprétation d’Evan Peters dans la série. Toujours selon la série, il semblerait qu’il parvenait à tenir une discussion de façon apaisée après avoir commis les pires crimes, ou avoir dévoré ses victimes. Son physique aurait ainsi permis de le sauver de situations embarassantes, à de nombreuses reprises, jusqu’à son arrestation en 1991. En effet, comme on le voit dans les images extraites de la série, l’homme a tout du gendre idéal dans l’Amérique des années 1980 (donc, difficilement soupçonnable à l’époque). Sans spoiler la nouvelle série horrifique de Ryan Murphy, le dernier épisode évoque le sort de sa dernière cible. Pourra-t-elle échapper à ce monstre ? Découvrez-le en regardant Monster : The Jeffrey Dahmer Story.

Sources : Allociné, Netflix

x