Israël: Les Amoureux Du 7e Art Ont Rendez-vous Au 38e Festival Du Film De Haïfa

Le 38e Festival du film de Haïfa, qui aura lieu du 8 au 17 octobre, s’annonce encore une fois très riche, avec la projection de films primés à Berlin, Venise ou Cannes. 

Il s’ouvrira avec la projection de “Ne t’inquiète pas chérie”, réalisé par Olivia Wilde, avec en tête d’affiche Harry Styles, Florence Pugh et Chris Pine. Un film qui a beaucoup fait parler de lui, autant pour son casting que pour le crêpage de chignons en coulisses de la réalisatrice avec son actrice principale.

Egalement à l’affiche, “Close” du réalisateur belge Lukas Dhont, Grand Prix du Jury au dernier Festival de Cannes,  qui évoque la relation amicale et intime entre Leo et Remy, deux garçons de 13 ans, qui vont être mis à l’épreuve lorsqu’ils entrent à l’école.

Autre film programmé, “Garçon du ciel” de Tarik Salah,  prix du scénario à Cannes. Ce thriller d’espionnage élégant entraîne le spectateur au cœur de l’establishment religieux musulman du Caire et s’intéresse à la relation suspecte entre ses dirigeants avec le régime du président al-Sissi et ses services de sécurité corrompus et violents.  

Parmi les acteurs du film, on retrouve Makram Khoury, l’un des plus expérimentés en Israël, qui au cours de sa carrière a interprété des dizaines de rôles de premier plan au théâtre, à la télévision et au cinéma. Il recevra d’ailleurs un prix pour l’ensemble de sa carrière pendant le festival.

Le film marocain “Le bleu du caftan”, prix de la critique internationale dans le cadre du Festival Un certain regard à Cannes, sera aussi à l’affiche, en forme de clin d’œil à la reprise des relations diplomatiques entre Jérusalem et Rabat. La réalisatrice Miriam Tozani sera l’une des invitées du festival, tout comme son compagnon Nabil Ayush (“Prince de la rue”), cinéaste confirmé au Maroc. 

Le grand gagnant du festival de Berlin, “Alcarras” de l’Espagnole Carla Simon, qui a décroché l’Ours d’or, est également au programme.  

“Utama” du réalisateur bolivien Alejandro Loayza Grisi, lauréat de la compétition internationale à Sundance, qui a également été salué à Karlovy Vary et a reçu le prix du meilleur film au Festival de Cluj, devrait aussi attirer l’attention en raison de sa beauté visuelle. Il met un scène un couple de personnes âgées vivant dans un village d’une région montagneuse de Bolivie, qui souffre du changement climatique. Le petit-fils du couple qui vient leur rendre visite tente alors de les convaincre de déménager dans la grande ville.

De nombreuses autres œuvres saluées dans les plus grands festivals d’Europe font partie de la programmation, parmi lesquelles “Les Pires” (Lise Akoka et Roman Gera), “A Piece of Sky” (Michael Koch) et “Summer with Hope” (Sadaf Foroughi).

A noter également la projection de “À l’Ouest, rien de nouveau”, puissante adaptation d’Edward Berger du roman anti-guerre écrit par Erich Maria Remarque en 1928. Le film, choisi pour représenter l’Allemagne lors de la prochaine cérémonie des Oscars, vient juste d’être projeté avec succès en avant-première au Festival du film de Toronto.

Des invités prestigieux seront également présents au Festival de Haïfa. Parmi eux, Beata Perkanova, qui a réalisé “The Word” couronné de deux prix au Festival de Karlovy Vary, la journaliste Bendetta Argentieri, qui a réalisé le documentaire “The Matchmaker”, dans lequel elle tente de décrypter comment l’organisation Daesh parvient à recruter des jeunes en Occident, notamment des femmes. Et enfin le chef étoilé Ljubomir Stanisic mis en scène par sa partenaire réalisatrice Monica Franco dans le documentaire “Ljubomir Stanisic : Heartbeat”.  

x