INTERVIEW VIDEO. “Pas le temps de gérer les égos” : Ces craintes qu’avait Alexandra Lamy pour sa première réalisation

Ce jeudi 22 septembre, Alexandra Lamy dévoilera Touchées sur TF1, son premier film en tant que réalisatrice. Elle a confié à Télé Star les craintes qu’elle avait en passant derrière la caméra.

La pression est à son comble. Dans quelques heures, c’est sous un autre jour que les téléspectateurs découvriront Alexandra Lamy. Pour la première fois, ce n’est pas en tant que comédienne mais en tant que réalisatrice que son talent sera mis à l’honneur. Ce jeudi 22 septembre, TF1 diffusera en effet son premier film, Touchées – qui a été récompensé au festival de la fiction TV de La Rochelle. “C’est le thème qui est venu à moi“, nous explique Alexandra Lamy. Lorsque le producteur Philip Boëffard l’a appelée pour lui parler d’une adaptation en unitaire de la BD de Quentin Zuitton, Alexandra Lamy a d’abord pensé qu’il lui proposait un rôle. Que nenni. “Je ne veux pas que tu joues dedans. Je veux que tu le réalises“, lui a-t-il rétorqué. Défi relevé. Et ce, alors qu’elle ne s’était même pas frottée à cet exercice via un court-métrage. Il faut dire que cela trottait dans la tête d’Alexandra Lamy depuis un bout de temps déjà. Surtout, elle a été bouleversée par ce roman graphique, notamment parce qu’il s’agit d’une histoire de reconstruction. “C’est le film qu’il me faut pour une première réalisation !“, s’est-elle exclamée, comme elle nous le rapporte.

Mais elle le concède : passer derrière la caméra n’était pas pour autant un long fleuve tranquille. Alexandra Lamy avait de nombreuses craintes, comme elle nous le détaille dans la vidéo ci-dessous. A commencer par le choix de ses actrices. Avec 23 jours pour tourner son unitaire, “ça veut dire que ça va aller très très vite“, souligne la comédienne qui avait donc besoin de “bonnes actrices, pro, qui me fassent confiance et qui ne soient pas chiantes sur le plateau parce que je n’aurai pas le temps de gérer les égos de chacun, l’enfer“. Trois noms se sont donc rapidement imposés. “La première personne à laquelle j’ai pensé c’est Mélanie Doutey, merveilleuse actrice“, nous confie Alexandra Lamy. Et de lancer dans un éclat de rire : “L’avantage, c’est que c’est mon amie donc j’ai son numéro de téléphone. L’inconvénient, c’est que je suis son amie donc elle sait que je n’ai jamais rien fait.” Les deux autres actrices ont également été une évidence. “J’ai pensé tout de suite à Claudia Tagbo. Si elle m’avait dit non, ça aurait été une catastrophe. Je n’avais personne d’autre en tête“, nous avoue-t-elle. Même chose pour Chloé Jouannet. “Je l’ai prise au-delà du fait que ce soit ma fille. Chloé, ce n’est pas une jeune première. Non, c’est un dragon. C’est le feu. Ça crie. Ça pleure. C’est fragile. Ça gueule. C’est le rôle de Tamara !

Comment Chloé Jouannet a appelé Alexandra Lamy pendant le tournage de Touchées

Toutefois, Alexandra Lamy avait peur que diriger sa fille ne soit pas de tout repos. “Chloé, c’est ma fille. Tu te dis comment ça va se passer ? J’espère qu’on n’aura pas de problème sur le tournage, de crise d’adolescence“, s’est-elle dit. Plus de peur que de mal. Alexandra Lamy s’est plus que jamais rendue compte du talent et du professionnalisme de son “bébé”. Celle-ci a d’ailleurs tenté de créer une distance avec sa mère en l’appelant par son prénom. “Je ne vais pas t’appeler maman, je vais t’appeler Alexandra“, avait prévenu Chloé Jouannet, en vain. Elle n’y est pas parvenue, comme s’en amuse Alexandra Lamy. Quant au fait de diriger sa meilleure amie ?C’était hyper rassurant“, affirme la jeune réalisatrice. “Dès le premier ‘action’, on a été ému, on a pleuré toutes les deux, c’était ridicule. C’est une actrice formidable donc j’étais en confiance totale. J’avais plus peur que ce soit elle qui n’ait pas confiance. Avec Mélanie, on n’a pas besoin de faire beaucoup de prises, c’est parfait tout de suite“, s’enthousiasme Alexandra Lamy. A tel point que Mélanie Doutey continuera d’être sa muse pour ses prochains projets en tant que réalisatrice.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Telestar.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

x