Inédit au cinéma en France, ce film poignant crée la surprise sur Netflix

Alors qu’il n’avait jamais été diffusé dans les cinémas en France, le film L’épreuve du feu, inspiré d’une histoire vraie, vient d’arriver sur Netflix. Et il cartonne puisqu’il se classe déjà à la deuxième place du top 10 des films les plus vus en ce moment !

La suite sous cette publicité

Tout commence dans les flammes. Cameron Todd Willingham se réveille un matin alors que sa maison prend feu. En panique, il tente de sortir ses trois filles du brasier, en vain. C’est le point de départ du film L’épreuve du feu, tout juste arrivé sur Netflix mais sorti en salles, aux Etats-Unis uniquement, en 2018. Cameron Todd Willingham, joué par Jack O’Connell, est détruit de ne pas avoir réussi à sauver ses trois filles. En plus de cela, une enquête de police semble révéler que l’incendie est volontaire et tous les soupçons se tournent vers Cameron, envoyé en prison et condamné à mort. Par lettres interposées, puis au gré de véritables rencontres en prison, Cameron se lie d’amitié avec une dramaturge, Elizabeth Gilbert, interprétée par Laura Dern, qui finit par être convaincue de son innocence. Elle va alors tout faire pour le prouver et le sortir du couloir de la mort.

L’épreuve du feu est inspiré d’une histoire vraie

Ce film, réalisé par Edward Zwick – qui, pour la petite histoire, avait déjà réalisé, en 1996, un film appelé A l’épreuve du feu, centré sur la guerre du Golfe – est inspiré d’une histoire vraie. Cameron Todd Willingham a réellement existé. Depuis son exécution, en 2004, plusieurs enquêtes journalistiques et autres documentaires se sont penchés sur cette affaire pour la décortiquer et tenter de questionner la culpabilité de Cameron Todd Willingham. Le New Yorker a remis le sujet sur la table en 2009 en posant la question : “L’épreuve du feu : Le Texas a-t-il exécuté un homme innocent ?”

La suite sous cette publicité

L’épreuve du feu : des critiques mitigées

A priori, pas de trace d’une certaine Elizabeth Gilbert dans l’histoire vraie de Cameron Todd Willingham. C’est d’ailleurs peut-être ce qui a valu au film des critiques mitigées lors de sa sortie en 2018. Les téléspectateurs regrettaient la dramatisation qui était faite autour d’une histoire déjà bien assez déchirante en soi.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

x