Industrie sidérurgique : partager l’innovation pour accélérer la transition écologique

Article sponsorisé par SSAB

S’il est indispensable à la production des voitures, à l’industrie aéronautique, à la construction de bâtiments et d’infrastructures, la fabrication de l’acier est aussi fortement émettrice de gaz à effet de serre : on estime à environ 7 % sa contribution aux émissions mondiales de CO2. Or, il faut réduire drastiquement et rapidement ces émissions, pour limiter le réchauffement climatique. Avec sa technologie Hybrit, l’aciérie suédoise SSAB a montré qu’il est possible de produire de l’acier décarboné à grande échelle et apporte une réponse révolutionnaire à cet enjeu crucial. Elle va plus loin, en mettant sa technologie avec à disposition de tous les producteurs d’acier, afin d’accélérer le cheminement de cette industrie vers zéro émission.

Produire de l’acier décarboné est à la portée de toute l’industrie

Hybrit est la première technologie de production d’acier sans énergie fossile au monde et son empreinte carbone est pratiquement nulle. Pour inspirer toute l’industrie sidérurgique et aider ses clients à construire une chaîne de valeur sans énergie fossile et émissions de carbone jusqu’à leurs clients finaux, SSAB partage cette technologie : elle a décidé de déposer un portefeuille de brevets et créé une plate-forme de partage de connaissances en ligne pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur HYBRIT. « J’espère que nos collègues de l’industrie saisiront cette opportunité pour transformer notre secteur de méchant du climat en héros du climat », déclare Martin Pei, CTO de SSAB. La technologie Hybrit permet de remplacer le charbon à coke, traditionnellement utilisé dans la fabrication de l’acier à partir de minerai de fer, par de l’électricité et de l’hydrogène. Les tests les plus récents menés au sein de l’usine pilote Hybrit et du laboratoire R&D montrent que cette technologie crée un acier dont les propriétés et la qualité sont considérablement améliorées : hautement métallisé, il possède des propriétés mécaniques et de vieillissement supérieures à celui obtenu en utilisant des énergies fossiles.

Pure Waste : quand la vapeur d’eau remplace le CO2

Et si au lieu d’émettre du gaz à effet de serre, la fabrication de l’acier produisait de l’eau ? C’est ce que la technologie Hybrit rend possible : avec elle la production d’acier émet de la vapeur d’eau. Comme symbole du changement de paradigme que cette nouvelle technologie représente pour la fabrication de l’acier, SSAB a mis une partie de cette eau – qui est normalement réutilisée pour produire du nouvel hydrogène – en bouteille et l’a appelée Pure Waste : « Nous passons de l’émission de CO2 à l’émission d’eau facilement recyclable. Ce n’est rien de moins qu’une incroyable possibilité », déclare Martin Pei, CTO de SSAB. Pure Waste permettra de changer la perception de ce que peut être le sous-produit de cette industrie si l’acier est fabriqué sans énergie fossile et pourra être utilisé pour inciter les autres aciéristes à adopter cette technologie.

Une chaîne de valeur entièrement décarbonée

Les applications de l’acier sont nombreuses, et les premiers véhicules fabriqués à partir d’acier Hybrit sont sortis des usines Volvo en 2021, avant qu’une production à grande échelle ne soit lancée. Un pas de géant vers une chaîne de valeur entièrement sans énergie fossile, depuis la production de l’acier jusqu’à l’utilisateur final.

Avec Hybrit, SSAB entend réduire les émissions de CO2 de 10 % en Suède et de 7 % en Finlande.

x