Immortal Game lève 15,5 millions pour jouer aux échecs avec des NFT

Publié le 21 sept. 2022 à 16:30

« Adapter un des jeux les plus vieux au monde aux technologies les plus récentes ». Voilà comment Thomas Zaepffel résume Immortal Game, la start-up qu’il a fondé en 2021. Alors que les jeux d’échecs en ligne n’ont jamais autant compté de joueurs , la plateforme cofondée par ce Français compte surfer sur ce succès en y ajoutant une dimension Web3.

Immortal Game vient de boucler une levée de fonds de 15,5 millions de dollars menée par TCG crypto aux côtés de Cassius, Greenfield One, Sparkle Ventures, 35V, Blockwall, Kraken Ventures et Spice Capital.

Le projet compte aussi parmi ses soutiens des figures de l’écosystème Web3, notamment Sébastien Borget, co-fondateur de The Sandbox , Brian O’Hagan, responsable de la croissance chez Sorare et Julien Bouteloup, le fondateur de Blackpool et dirigeant de Stake Capital. Scott Frank, le producteur de la série « Le jeu de la dame » sur Netflix fait également partie des conseillers de la jeune pousse.

Un jeu dans le jeu

Immortal Game est une plateforme de jeux d’échecs en ligne basée sur le « play-to-earn » , un modèle qui permet de gagner de l’argent en jouant. Une place de marché est accessible directement dans la plateforme pour que les joueurs achètent et revendent (en cryptomonnaies) les objets utiles pour l’expérience de jeu.

Dans Immortal Game, pion, fou, dame, reine ou cavalier sont disponibles sous la forme de NFT avec chacun leur particularité. Le but reste toujours de faire échec et mat mais les pièces en NFT ont des quêtes spécifiques qui permettent de gagner plus de points en fonction de la difficulté.

« Il faut par exemple réaliser un coup déterminé avec un fou ou devoir prendre un certain nombre de pions adverses avec un cavalier. Si cet objectif est réalisé lors de la partie, le joueur gagne des points supplémentaires en plus de la victoire », explique le dirigeant. Un jeu dans le jeu qui permet de gagner des points supplémentaires pour monter plus vite au classement.

Les joueurs peuvent ensuite revendre leur NFT à d’autres joueurs et ainsi monétiser le temps passé sur le jeu. Il est également possible d’emprunter ou de prêter des NFT à d’autres joueurs afin de générer des revenus supplémentaires.

Production de contenus

Comme pour Sorare , la start-up se rémunère avec les ventes de NFT ou prélève une commission sur le marché secondaire. Sur le plan technique, la plateforme est associée à Immutable X, un protocole de jeu développé sur la blockchain Ethereum. Depuis juin 2022, la société a généré 200 ethers en volume de transactions sur sa place de marché, soit 250.000 euros au prix actuel.

Les jeux d’échecs ont connu un très fort regain de popularité ces dernières années, notamment après le succès de la série Netflix « e jeu de la dame » en 2020. Chess.com, la première plateforme en ligne au monde compte ainsi plus de 90 millions de membres, avec 5 millions de joueurs supplémentaires en 2021. Très loin encore de ces chiffres, Immortal Game revendique actuellement plusieurs dizaines de milliers de joueurs inscrits et un millier de joueurs quotidien.

Pour augmenter sa base d’utilisateurs, la start-up a noué des partenariats avec des streamers sur Twitch et une cinquantaine de Grands maîtres.

> Levée de fonds, décryptages, chiffres clés… Pour ne rien rater de l’actu de la French Tech et des start-up, abonnez-vous à notre newsletter > S’inscrire

x