“Il va détester que je raconte ça” : Marion Cotillard balance sur son fils Marcel

César, Golden Globe, BAFTA et même un Oscar. Le talent de Marion Cotillard ne fait plus aucun doute. Si une erreur de parcours est toutefois à noter dans sa carrière (personne n’oubliera sa mort dans Batman), l’actrice de 47 ans fait partie des meilleures comédiennes de sa génération que beaucoup de réalisateurs s’arrachent. Parmi eux, Guillaume Canet, le père de ses deux enfants, Louise, 5 ans et Marcel, 11 ans. Ce dernier a fait appel à ses services pour Astérix et Obélix, L’Empire du milieu dans lequel elle campe le rôle de Cléopâtre. Et s’il est a priori plutôt content de ce qu’elle a fourni sur le tournage, ce n’est pas le cas de leurs enfants.

Marion Cotillard et Guillaume Canet faisaient partie des invités de l’émission Quotidien ce mardi 24 janvier. Pour assurer la promotion du film, le duo a tout raconté, même l’avis tranché des enfants sur leur maman. L’égérie Chanel n’a pas convaincu Louise et Marcel en tant que Cléopâtre, en témoigne le discours de l’actrice dans le programme de Yann Barthès. Son fils a d’ailleurs lancé les hostilités et d’après la comédienne, il risque de lui en vouloir de dévoiler cette scène. Après avoir lancé un “Il va détester que je raconte ça” sous l’oeil amusé de Guillaume Canet, elle s’est lancée : “Un jour, il vient me voir dans mon bureau et il me dit : ‘Maman, je voudrais te dire quelque chose mais j’ai peur que ça te fasse de la peine.'” Décontenancée devant autant de franchise, Marion Cotillard ne s’est pas démontée pour autant et a encouragé son fils à lui dire ce qu’il avait sur le coeur : “Je ne te trouve pas bonne dans le film de papa.”

Si on dit souvent que la vérité blesse, Marion Cotillard s’est rapidement reprise, comprenant qu’elle ne pouvait pas plaire à tout le monde à chaque fois, y compris ses enfants. Mais en creusant un peu plus auprès de sa fille qui a fait comprendre par le biais d’une grimace qu’elle n’avait pas aimé non plus, l’actrice a vite décelé le coeur du problème : “J’ai compris après qu’ils n’ont pas supporté que j’embrasse sur la bouche Vincent Cassel.

Astérix, une affaire de famille

Il n’y a pas qu’une fois le film terminé que Louise et Marcel ont vu leur maman échanger un bisou avec le mari de Tina Kunakey. Si la petite fille de 5 ans était encore trop jeune pour décrocher un rôle, son frère a bien participé au projet en apparaissant dans une scène de la jeunesse des deux héros de Goscinny et Uderzo. Il a donc sûrement vu bien plus que ce qu’il aurait dû voir entre sa maman et Vincent Cassel. On comprend tout de suite un peu mieux…