Ignazio Cassis et “The Swimmers” ont ouvert le Zurich Film Festival

Comme chaque année, plusieurs grandes stars du cinéma fouleront le tapis vert du Zurich Film Festival, dont Liam Neeson, Rebel Wilson, Charlotte Gainsbourg ou encor Sir Ben Kingsley (archives).
KEYSTONE/ENNIO LEANZA sda-ats

Ce contenu a été publié le 22 septembre 2022 – 20:31

(Keystone-ATS)

Ignazio Cassis a ouvert le 18e Zurich Film Festival. Le président de la Confédération a rappelé l’importance de la “culture commune” célébrée dans les salles de cinéma. L’édition 2022 réunit 146 films. “The Swimmers”, un drame de réfugiés, a été projeté en ouverture.

Le long métrage présenté jeudi soir raconte l’histoire vraie des soeurs Yusara et Sarah Mardini qui ont fui la Syrie pour refaire leur vie en Europe. Les deux nageuses ont participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Réalisé par Sally El Hosaini et produit par Netflix, “The Swimmers” (Les nageuses) a déjà ouvert le prestigieux festival international du film de Toronto, au début du mois.

“Laissez-moi souligner que la Suisse n’a pas oublié le conflit syrien, même si les médias l’ont relégué au second plan à cause de l’éclatement d’autres crises”, a assuré le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis dans une allusion au film d’ouverture.

Ne pas opposer la salle au streaming

Le conseiller fédéral a aussi rendu hommage au rôle du public dans les cinémas: “Une comédie est plus drôle dans une salle pleine qu’à la maison, un drame y est plus poignant et un polar plus saisissant lorsque toute la rangée tremble” devant la grande toile, a-t-il observé.

Le conseiller fédéral s’est refusé toutefois à opposer cette “culture commune” au streaming individuel. La numérisation a aussi apporté de nouveau moyens techniques et de nouveaux formats pour raconter des histoires, a-t-il salué. “Elle permet (au cinéma) de s’adresser à un public plus large et et de l’atteindre dans de nouveaux lieux”, s’est réjoui le Tessinois.

Sept films romands

Cette année, le festival de Zurich (ZFF) projette 146 films en une dizaine de jours, dont 18 oeuvres suisses, parmi lesquelles se trouvent sept films romands, un record. Il présentera notamment “A Forgotten Man” (Un homme oublié) du Genevois Laurent Nègre.

Le réalisateur a adapté la pièce “L’Ambassadeur” de l’écrivain suisse Thomas Hürlimann. Il y a ajouté de nouveaux faits sur le rôle de l’ambassadeur suisse sous le régime nazi.

Liam Neeson, Charlotte Gainsbourg

Comme chaque année, le festival recevra aussi des grandes stars du cinéma. Les acteurs Liam Neeson et Diane Krüger font le voyage de Zurich en compagnie du réalisateur Neil Jordan pour présenter le thriller “Marlowe”.

Charlotte Gainsbourg se rendra aussi sur les bords de la Limmat pour recevoir un Oeil d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. L’actrice présente en première mondiale “The Almond and The Seahorse” (L’amande et l’hippocampe) en duo avec l’actrice australienne Rebel Wilson.

Sir Ben Kingsley foulera, lui aussi, le Tapis vert zurichois pour recevoir un Golden Icon Award. Il joue dans “Daliland”, un film sur Salvador Dali. L’acteur Eddie Redmayne viendra présenter un autre polar, “The Good Nurse” (“Meurtre sur ordonnance”).

Quatre compétitions

Quatorze films sont en lice dans chaque compétition pour l’Oeil d’or doté de 25’000 francs. Parmi elles, la compétition Documentaire propose 14 films dont huit premières œuvres. La compétition Focus est destinée aux films documentaires ou de fiction germanophones. Le palmarès sera rendu le 1er octobre, jour de clôture du festival. L’année dernière, le ZFF a enregistré plus de 100’000 spectateurs.

x