[Idée verte] La start-up toulousaine Swan-H veut décarboner la production d’ammoniac


Bonne nouvelle sur le front de l’industrie de l’ammoniac. Sur la base de travaux conduits initialement au sein du LHFA (Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée), une unité mixte de recherche de l’Université Paul Sabatier de Toulouse (Haute-Garonne) et du CNRS, la société Swan-H, annonce la mise au point d’une nouvelle méthode de production de l’ammoniac, beaucoup moins gourmande en énergie que la classique. Moins d’un an après sa création en décembre 2021, la start-up toulousaine vient de lever 1,5 million d’euros auprès de business angels pour soutenir ses travaux de R&D. «Ces fonds vont nous permettre de franchir une nouvelle étape dans la preuve de concept de notre procédé avec la mise au point, d’ici l’été 2023, d’un prototype de recherche en mesure de produire en continu pour une capacité de l’ordre de quelques grammes par jour», précise Augustin de Bettignies, en charge des partenariats industriels de la jeune société. Une première étape indispensable avant une mise à l’échelle industrielle.


S’affranchir du gaz

[…]

Cet article est réservé à nos abonnés L’Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d’expertise.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Sélectionné pour vous

Céramides : Evonik lance sa production en Allemagne