Francis Perrin “mort et enterré” depuis Demain nous appartient : l’acteur délaissé par la profession

Dans une carrière, rares sont les fois où les périodes sombres n’existent pas. Qu’il s’agisse de la musique, de la télévision ou du cinéma, les artistes ont conscience (du moins la plupart du temps) qu’ils ne seront pas toujours dans leur parcours. Mais il y a certains comédiens et chanteurs pour qui le succès a presque toujours été au rendez-vous. Francis Perrin par exemple. L’acteur de 75 ans a enchaîné les tournages du 7ème art avant de se consacrer au théâtre et au petit écran. C’est ainsi qu’il a décroché le rôle d’un juge dans la série policière Mongeville.

Durant sept saisons, Francis Perrin et ses coéquipiers étaient suivis de près par les téléspectateurs avant que l’arrêt de la série ne se concrétise l’année dernière. Voir le programme revenir ne serait pas pour déplaire au mari de Gersende Dufromentel : “J’aimerais bien. Je souscrirais formidablement à un projet pareil” a-t-il expliqué dans les pages de Télé Star. Pour autant, un retour de Mongeville n’est pas à l’ordre du jour malgré le succès des rediffusions proposées par C8. Et ce manque de projets et de tournages commence à peser sur le moral du comédien.

J’attends que mon téléphone sonne

Pourtant, Francis Perrin n’est pas resté sans rien après l’arrêt de Mongeville. Très rapidement, le comédien a été sollicité par les équipes de Demain nous appartient, feuilleton dans lequel il a incarné le personnage de Régis Daunier le temps de quelques épisodes. Ce plaisir retrouvé de tourner a été de courte durée puisqu’il ne fait désormais plus partie du scénario : “Je suis mort et enterré. Cet été, ils m’ont appelé en me disant que mon personnage disparaissait des intrigues. Du jour au lendemain, c’est un peu brutal… Mais maintenant, je suis habitué !

Francis Perrin ne fait pas qu’on l’oublie pour autant, bien au contraire ! Du haut de ses 75 printemps, il n’attend qu’une chose : que l’on fasse appel à lui. “Je veux qu’on me propose quelque chose. J’attends une récompense, a-t-il poursuivi. Quand je parle de récompense, je veux dire un beau rôle, à la télévision ou au cinéma. Comme un jeune comédien, j’attends que mon téléphone sonne” a-t-il déclaré. La dure loi du milieu…