France Travail, la réforme qui doit conduire au plein-emploi

Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, le 27 juin, à Paris. ROMUALD MEIGNEUX/SIPA/ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

DÉCRYPTAGE – L’exécutif se fixe jusqu’au 15 décembre pour imaginer une meilleure coordination entre les acteurs de l’insertion professionnelle. Un texte législatif est prévu pour mi-2023.

Le coup d’envoi du chantier de France Travail est désormais donné. Une semaine après l’annonce du lancement d’une mission de préfiguration de ce futur bras armé de l’insertion professionnelle, Olivier Dussopt, le ministre du Travail, et Thibaut Guilluy, le haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, ont acté le démarrage des travaux par le biais d’un déplacement dans la métropole lyonnaise, jeudi.

Les deux hommes doivent aussi recevoir ce vendredi tous les acteurs majeurs de ce dossier pour dessiner, dans la concertation, la structure qui permettra de parvenir au plein-emploi en 2027. L’idée est de bâtir un opérateur qui sera en mesure de gommer toutes les lourdeurs administratives actuelles tout en améliorant la cohésion des acteurs.

Coopération

Seront ainsi autour de la table Pôle emploi, les missions locales, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), mais aussi les collectivités locales comme les régions ou les départements ou encore les partenaires sociaux.

«Il faut qu’on trouve…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

x