Fête des cinémas normands : deux films « manchois » dévoilés en avant-première !

Jean-Paul Rouve (à gauche) et Grégoire Ludig
Jean-Paul Rouve (à gauche) et Grégoire Ludig sont à l’affiche du film Les Cadors, tourné en partie à Cherbourg (Manche). (©Archives / Nolita)

Les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre 2022, la Fête des cinémas normands se tiendra dans l’ensemble des salles obscures de la région. Le principe est de proposer aux cinéphiles des places pour un tarif de 5 € pour n’importe quel film.

« Cette opération se tient au mois de septembre car c’est, généralement, un mois plus faible en terme de fréquentation. »

Les organisateurs

Les organisateurs précisent que la Région Normandie compensera une petite partie de l’effort financier à hauteur d’un euro.

Des stars du cinéma dans le Cotentin

Dans ce cadre, plusieurs films, qui ont été soutenus par la Région ou tournés sur le sol normand, seront présentés en avant-première pendant tout le week-end, notamment dans des cinémas manchois partenaires.

Au programme dans le Cotentin

– Barneville-Carteret : « Tempête », samedi à 17 h 30 et 21 heures ; « Les Cadors », dimanche à 17 h 30 et 21 heures.
– Cherbourg (CGR-Odéon) : « Tempête », samedi à 18 heures.
– La Haye-du-Puits : « Les Cadors », vendredi à 18 heures ; « Tempête », dimanche à 18 heures.
– Saint-Lô : « Tempête », samedi à 20 h 25.
– Valognes : « Tempête », dimanche à 17 h 30.

Parmi les films projetés, on note notamment la présence de deux longs-métrages tournés dans la Manche. Le premier, Les Cadors, dont la sortie en salle est prévue le 11 janvier 2023, a été tourné dans le Cotentin au mois d’août 2021.

Il met notamment en scène des acteurs français de renom comme Jean-Paul Rouve, Michel Blanc, Marie Gillain ou encore Grégoire Ludig. Le film est d’autant plus estampillé « Made in Cotentin » que son producteur, Maxime Delauney, est originaire de Carentan.

Pendant cinq semaines, les équipes du film ont donc fait des images à Cherbourg et ont fait appel à plus de 200 figurants. Des personnalités locales seront à l’écran comme le boxeur Maxime Beaussire ou encore Armelle, la patronne du mythique bar L’Éole, situé rue Tour-Carrée. Et les acteurs ont gardé un bon souvenir du coin.

« Grégoire Ludig a acheté du calva local pour l’offrir à sa femme, Jean-Paul Rouve était logé dans une maison à Valognes, où il a aimé tous les hôtels particuliers. »

Maxime DelauneyProducteur du film, à l’issue du tournage dans le Cotentin

Autre film à l’affiche ce week-end et également tourné dans le Cotentin, Tempête, avec Mélanie Laurent et Pio Marmaï, toujours produit par Maxime Delauney et qui sortira en salle le 21 décembre 2022.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Au printemps 2021, quelques mois avant Les Cadors, les équipes de tournage s’étaient retrouvées dans les dunes d’Hatainville, près de Barneville-Carteret, après avoir sillonné les plages d’Utah Beach, sur la côte est, et juste avant de se rendre du côté du Bec d’Andaine, dans le Sud-Manche.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

x