Festival What a trip : Grégoire Eloy, président du jury, attend des films en compétition de la singularité

La 6e édition du festival international du film de voyage d’aventure What a trip bat son plein entre le village du Peyrou et la salle Rabelais, lieu de projection des films, jusqu’à dimanche. Grégoire Eloy, photographe documentaliste et président du jury attend beaucoup des projections. 

Vous êtes lauréat du prix Niepce, pouvez-vous décrire votre travail ? 

Je suis photographe de documentaire. Le prix Niepce a récompensé mon parcours. Je travaille sur des sujets longs, hors actualité, par cycle. L’ex union soviétique héritage des satellites du pays, les conflits oubliés du Sud Caucase, l’assèchement de la mer d’Aral, les nouvelles frontières de l’Europe, etc.. Je travaille aussi avec des scientifiques sur la science de la matière. Dans les Pyrénées avec des glaciologues. J’essaie de comprendre la démarche de ces scientifiques et de la traduire en photographie. Depuis 2015 je travaille sur l’environnement. Je me mets en immersion dans la nature.

Qu’attendez-vous des films que vous allez juger ? 

J’ai déjà été dans un jury pour la photo, mais pas pour les films. C’est une première et une grande responsabilité. Ce festival comprend deux mots : film et aventure donc deux engagements. En fait, la quête de sens. Il faut inspirer le public, changer les choses. Les films ont cette mission. Le sujet, le sens, la façon dont c’est filmé et réalisé. Nous avons besoin d’une singularité de l’histoire racontée. À la fin il faut être évidemment touché par ce que l’on voit. Et dans le jury, s’accorder quand même sur des critères objectifs. 

Vous ne cherchez pas forcément la carte postale… 

Absolument. Aujourd’hui, nous avons tendance à simplifier par l’image le monde dans lequel nous vivons, qui est complexe pourtant. Les films doivent l’être, même aux dépens de l’accessibilité. Il faut revenir à cet effort de compréhension, de se projeter pour apporter de la réflexion. Nous devons nous poser ces questions au quotidien. Dès que l’on prend un avion, sa voiture. Quel est le sens ? Je n’aurai pas dit la même chose il y a dix ans. 

Il y avait hier la marche pour le climat des jeunes, est-ce important ? 

Jeunes et moins jeunes d’ailleurs ! L’engagement est à tous les niveaux, dans le quotidien, les films, etc..Ce n’est pas que politique. Je m’engage dans une certaine photographie, c’est un choix que je fais et cela vaut le coup.   

 

x