faut-il regarder la série sortie sur Netflix ? (sans spoilers)

Cyberpunk Edgerunners est une série d’animation inspirée du jeu vidéo Cyberpunk 2077. Est-ce que ça vaut le coup ?

cyberpunk edgerunners

Cela fait quelques jours que la série animée Cyberpunk Edgerunners fait parler d’elle partout sur la toile. Pour cause, inspirée du jeu vidéo Cyberpunk 2077, cette série diffusée sur Netflix était très attendue par les fans du genre qu’est le cyberpunk, ou par les personnes qui ont aimé (ou qui ont été déçus) du jeu de CD Projekt Red.

Ancré dans l’univers du jeu sorti en décembre 2020, Cyberpunk Edgerunners a été produite par Netflix. Mais cela s’est fait en collaboration avec les studios japonais Trigger. La série de science-fiction dystopique axée sur la cybernétique a été annoncée en septembre 2022. Elle est finalement sortie, en intégralité, le 13 septembre 2022, avec ses 10 épisodes.

Cyberpunk Edgerunners : qu’est-ce que c’est cette série ?

Après le succès de la série animée issue de l’univers de League of Legends, la série Arcane, c’est une autre série diffusée sur Netflix qui fait sensation en ce moment. Il s’agit de Cyberpunk Edgerunners, une série animée inspirée des comics, romans visuels et du jeu Cyberpunk 2077.

Séparation des classes, ville… une ambiance Cyberpunk

Dans ce cadre, les personnages que nous suivons évoluent dans la ville de Night City, une ville futuriste dirigée par une élite riche, les corpos. Ces personnes appartenant à des corporations, la principale d’entre elles étant nommée Arasaka, sont aux antipodes des autres personnes qui habitent cette grande ville sombre, pluvieuse, embrumée et surplombée d’écrans de publicités.

Pour la plupart pauvres, délinquants, les habitants de la ville sont habitués aux crimes en tous genres et à la fatalité de l’écart de vie entre les habitants de la Night City et les corpos. Lasses et blasés, ces punks futuristes ont appris à faire avec les moyens du bord. Ils augmentent ainsi leurs corps avec de nouveaux programmes et pièces cybernétiques. Et ce, à leur manière, en faisant appel à des sortes de médecins / mécanos.

L’histoire de Cyberpunk Edgerunners sans spoilers

L’histoire se concentre sur le personnage qu’est David Martinez. Ce dernier fait partie des pauvres de la ville et vit avec sa mère. Mais, malgré sa condition financière, Daniel va quand même à l’école détenue par la corporation Arasaka. Une école chère que sa mère lui paie pour qu’il réussisse dans la vie, le tout en trimant au travail.

Finalement, les forces de la vie ont fait que David a été amené à s’augmenter le corps en portant un implant sur la colonne vertébrale. L’implant en question lui permet une vitesse incroyable. Ce dernier va également rencontrer plusieurs personnes, des Cyberpunks. Augmentés, implantés, l’équipe de Cyberpunks l’inclus dans leur groupe et le feront travailler avec eux.

Il y rencontre notamment une des Cyberpunk Edgerunners dont Lucy. Une jeune femme qui va lui taper dans l’œil. C’est également auprès de cette fine équipe de choc qu’il va découvrir les revers de l’augmentation corporelle par la cybernétique : la cyber psychose. Une maladie qui touche les humains dont les implants ont pris le pas sur leur esprit.

VOIR AUSSI : Isekai : Les meilleurs films / séries / mangas où le héros est dans un jeu vidéo

Les points forts de l’animé issu du jeu Cyberpunk 2077

Est-ce que Cyberpunk Edgerunners va rejoindre notre TOP des meilleures séries animées dans le style Cyberpunk ? Nous pensons que la série mérite attention. Nous n’allons pas nous étaler en détail dans le sens où nous ne désirons pas de spoilers dans cet article. Mais, voici quand même quelques points qui étaient plaisants dans la série Cyberpunk Edgerunners. C’est en tout cas ce qui donne envie de regarder.

Cyberpunk Edgerunners : Un environnement Cyberpunk construit à la perfection

  • Un univers Cyberpunk bien construit et qui va plaire aux fans du genre. En fait, si vous aimez l’esthétique et les réflexions qui se cachent derrière le genre Cyberpunk, cette série est à voir. Dans la veine d’Altered Carbon, Cyberpunk Edgerunners se concentre essentiellement sur un univers sombre et marqué par la séparation drastique des classes sociales. Dans la série, on a droit à tout : l’ambiance pluvieuse, de nuit, avec de grandes tours et des écrans partout dans la rue. En bref, l’esthétique est le véritable point fort de la série.
  • Un vrai Cyberpunk dans l’âme. Très peu optimiste, mais si psychologique. Le mode de vie, très fataliste, capitaliste, où tout est jetable, est également très mis en avant dans cet univers. Quand quelqu’un meurt, il existe un distributeur d’urnes funéraires où les cendres du défunt sont mises directement dedans. Lorqu’une personne est en danger de mort, une équipe policière arrive sur place et choisit de sauver ou non la personne seulement si cette dernière a souscrit à un abonnement. Bref, un monde où tout est payant et où tout est marqué par la séparation riches / pauvres. Une vraie dystopie !

Les personnages et scènes sont réalistes et cohérents dans cet univers

  • Les personnages sont TOUS attachants et l’équipe qu’on suit donne envie de la suivre. Ils ont tous une personnalité qui va tantôt vous faire rire, tantôt vous faire délirer, parfois vous faire pleurer. De plus, tous ont une psychologie différente, ils ont un passé avant l’histoire. Cela en fait des personnages très réalistes et donc attachants forcément. Et puis, ce sont tous des punks cyber augmentés, cela colle encore une fois avec l’univers Cyberpunk.
cyberpunk edgerunners serie
  • Des scènes de nudité et de sexe. C’est très familier aux personnes qui ont joué à Cyberpunk 2077. Mais, c’est assez rare de voir des scènes de sexe virtuel ou autant de nudité dans un animé. Donc, pour cela, ça vaut le détour puisque ça colle parfaitement au genre Cyberpunk.

Intrigues et détails qui rendent la série pertinente

  • L’intégration d’une « maladie » liée aux implants. La cyber psychose. Ce trouble permet vraiment de rajouter une dimension de difficulté pour les personnages et une dimension fataliste. Obligés de s’augmenter pour survivre, ces derniers s’exposent aussi au risque de finir fou. En plus, au niveau cohérence scientifique, c’est une bonne idée. Il est vrai qu’on imaginerait mal des humains devenir des cyborgs sans conséquences sur leurs organes naturels.
  • L’intrigue. Même s’il y a des longueurs et des moments ruchés (nous allons l’évoquer après), Cyberpunk Edgerunners a une histoire captivante. J’ajouterais qu’outre l’histoire, il y a surtout un bon ratio entre combats, scènes de cohésion entre les personnages, intrigue principale et intrigues secondaires. En passant, la série est surtout faite de sorte que les intrigues secondaires deviennent l’intrigue principale. Même si les héros ont des buts, etc, nous suivons surtout leur évolution dans cet univers. C’est presque une tranche de vie, version Cyberpunk. C’est encore une fois très cohérent avec le genre et très réaliste : les cyberpunks errent dans la ville et nous les suivons dans leur perdition.
  • Enfin, les scènes de combat plairont sans aucun doute à tous les fans d’animés, tout simplement. Entre la folie meurtrière de certains personnages et des scènes gores avec du sang et des organes… Vous êtes servis avec Cyberpunk Edgerunners.

VOIR AUSSI : Les meilleurs jeux dans le style et l’esthétique de Cyberpunk 2077

Ce qu’on a moins aimé dans cette série sortie sur Netflix

Après la déception lors de la sortie de la série Resident Evil sur Netflix, il est normal de se demander si Cyberpunk Edgerunners est à regarder ou zapper.

Un rythme déplorable sur la seconde partie de la saison

  • Une chose qui a vraiment énervé le plus d’internautes, c’est le rythme de la série. Avec Cyberpunk Edgerunners, ne vous attendez pas être tenu en halène durant ses 10 épisodes. En fait, les premiers épisodes se regardent très rapidement et s’axent sur une intrigue particulière qui nous donne envie de la suivre. Mais, à partir du moment où Daniel a grandit… Cela devient plus compliqué à notre sens. En réalité, on commence peu à peu à décrocher.
  • C’est d’ailleurs à partir de ce moment-là que la série commence aussi à être rushée. Le début est plutôt bien rythmé, pas trop lent. Par contre, à partir du moment où Daniel grandit et monte en grade, l’intrigue s’en retrouve déconstruite. Il y a des longueurs et des épisodes où il ne se passe pas grand-chose d’intéressant durant plusieurs minutes. Ce qui est dommage sur 20 minutes par épisode. Au contraire, certains épisodes sont trop rapides, surtout vers la fin. Les événements vont trop vite.
cyberpunk edgerunners serie avis

Une intrigue, des personnages et une saison peu développée

  • Les personnages ne sont, de ce fait, pas assez développés individuellement. Ils ont tous une personnalité incroyable. Par contre, comme l’intrigue est assez peu rythmée, les personnages n’ont pas tous été développés. D’ailleurs, les plus développés dans le lot, ce sont bien Daniel et Lucy. Maine, Becca ou encore Kiwi (qui font partie de leur bande) n’ont malheureusement pas beaucoup de profondeur, hormis ce que nous voyons à l’écran. Aucune théorie sur le passé des personnages n’est possible.
  • La romance entre Lucy et Daniel est souvent languissante. Elle prend d’ailleurs un peu trop de place à certains moments. Ce n’est pourtant pas vraiment le but d’une série basée sur le jeu Cyberpunk 2077. Cela empêche de se concentrer sur les autres personnages.
  • Pas de spoilers, c’est promis. Mais sachez juste que la fin est décevante. Très décevante. D’ailleurs, il n’y aura certainement pas de saison 2 étant donné la fin de cette saison 1.
x