facilitateur d’investissements financiers en Europe

Selon un rapport France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et EY sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement (fonds de capital-investissement et d’infrastructure), publié le 22 juin 2022, les investissements des fonds réalisés pendant 15 ans n’ont jamais été aussi solides et performants malgré les crises. Une résilience rassurante pour les acteurs du secteur, notamment pour l’entreprise IZNES, qui mobilise blockchain et expertise financière pour faciliter les investissements dans les fonds européens.

Une place de marché en circuit-court

“Nous avons bâti une place de marché opérée sur la technologie blockchain pour les parts de fonds, en partant du constat qu’ investir dans un fonds pour un particulier ou pour un professionnel, est compliqué ”, débute Christophe Lepitre CEO d’IZNES. IZNES réunit les acheteurs de parts de fonds que sont les investisseurs et les producteurs de fonds que sont les sociétés de gestion pour fluidifier, sécuriser et faciliter les transactions. La solution permet en réduisant le nombre d’intermédiaires, d’optimiser les coûts, les délais et les échanges d’informations. Cette place de marché en circuit court garantit ainsi la qualité,la fiabilité et l’unicité des données échangées.

Une solution complètement digitale pour les fonds d’actifs réels et un outil pour l’export

À l’heure où les produits européens sont globalement standardisés et réglementés, “il très surprenant de voir sur certains types de fonds comme l’immobilier, la dette privée ou encore le private equity, qui connaissent un vif succès auprès des épargnants, des processus d’investissements totalement manuels voire papier » indique le CEO.

Si la France compte aujourd’hui de nombreuses sociétés de gestion, toutes rencontrent des difficultés à l’exportation, en particulier les sociétés de gestion entrepreneuriales pourtant souvent très talentueuses.. “IZNES souhaite leur faciliter l’accès à des investisseurs étrangers », déclare Christophe Lepitre.

La place de marché s’ouvre également aux particuliers leur donnant accès à une offre de fonds répondant à leurs besoins d’épargne indépendamment de l’enveloppe choisie (assurance vie, produits d’épargne retraite). “De nombreux particuliers sont d’ailleurs à la recherche d’une alternative aux acteurs historiques pour souscrire dans des fonds. Quant aux sociétés de gestion, elles cherchent à développer cette clientèle en direct”, conclut le CEO d’IZNES.

Selon le rapport France Invest, la progression des distributions, c’est-à-dire les capitaux redistribués aux clients investisseurs, s’établit à +91 % fin 2021 vs 2020. Un marché en forte progression en cours d’adoption des nouvelles technologies.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec OpenMédias. La rédaction de BFM Business n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec OpenMédias

x