En difficulté, les cinémas ne retrouvent pas leur niveau d’avant-crise sanitaire

Alors que certains des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire ont repris progressivement leur activité, comme l’hôtellerie, la restauration ou le tourisme, les cinémas ont davantage de difficultés. Force est de constater que les chiffres de fréquentation des salles obscures sont en baisse, comme si elles étaient boudées par les Français. BFMTV expose plusieurs explications possibles : le fait de ne pas avoir pu y aller pendant de longs mois et d’avoir changé ses habitudes, le succès exponentiel des plateformes comme Netflix, Amazon Prime ou Disney+ et le prix des billets. Ouest-France évoque également le piratage des films et séries mais aussi la hausse du coût de la vie, qui contraint les ménages à tailler dans certains postes de dépenses.

Le quotidien apporte quelques précisions chiffrées supplémentaires. Si le Printemps du cinéma a permis de ramener deux millions de personnes dans les cinémas, en mars 2022, il y a eu 13,19 millions d’entrées, un tiers de moins qu’en 2019. Les films qui passent la barre des 500.000 entrées hebdomadaires se font plus rares. Au total, depuis le début de l’année, il y a 37,5% d’entrées en moins que sur la même période en 2019, soit 36,9 millions. Néanmoins, il y a quand même une progression positive : cette année, il devrait y avoir de 130 à 150 millions de spectateurs, estime Ouest-France, contre 96 millions en 2021 (et 215 millions auparavant).

BFMTV évoque une nécessaire adaptation du secteur pour faire face, comme l’idée d’avoir moins de films, mais de faire des coups. “On sortait plus de 15 films en France par an. En 2023, on sortira dix films maximum. Notre politique pour demain, c’est que chaque film soit un événement. On n’y arrivera sans doute pas à chaque fois, mais c’est une volonté de ne pas participer à une course au volume”, juge Ardavan Safaee, dirigeant de Pathé films. La sortie future du nouveau Marvel, Doctor Strange in the Multiverse of Madness, le 4 mai, mais aussi de Astérix et Obélix : L’Empire du milieu en février 2023 sont par exemple très attendues.

x