En Côte-d’Or, De Dietrich Process Systems renforce sa R&D dans la pharma

Publié le 7 oct. 2022 à 18:28

Le Tech Lab du centre de R&D du site De Dietrich Process Systems de Semur-en-Auxois, en Côte-d’Or, vient tout juste d’être inauguré, et il intéresse déjà de nouveaux clients : des start-up dans le domaine de l’extraction de composés naturels – les oméga 3 ou le CBD thérapeutique, par exemple -, qui se joignent aux Sanofi , Pfizer, Solvay ou Corden Pharma faisant déjà appel aux compétences de développement et d’intégration de l’entreprise.

L’investissement total s’élève à 2 millions d’euros, pour lequel l’entreprise a bénéficié d’une aide de France Relance de 800.000 euros. Le projet avait été lancé fin 2020 et la chaîne de développement complète, du laboratoire au pilote industriel, est opérationnelle.

« Nous avons mis en place une zone Atex pour contrer les déflagrations en cas d’utilisation de solvants, et nos clients peuvent venir tester les équipements », indique Frédéric Guichard qui pilote la division Pharma & Green solutions du groupe. « Nous avons ouvert cet été et avons vite affiché complet, notamment pour des essais de chimie végétale concernant des produits à base d’ingrédients naturels destinés à la cosmétique », poursuit le responsable.

Technologie de rupture

La dernière phase du projet sera lancée début 2023 pour permettre aux industriels de tester l’éco-extraction de principes actifs grâce au « CO2 supercritique ». Derrière ce nom se cache une technologie de rupture : du CO2 recyclé et placé dans un état intermédiaire entre gaz et liquide permettant d’extraire des molécules de façon efficace et écologique, et de se passer de solvants. « Pour cette technologie, nous avons un partenariat avec une société américaine, Thar Process, et nous sommes intégrateurs », précise Frédéric Guichard.

De Dietrich Process Systems est un fournisseur de rang mondial d’équipements, systèmes complets et solutions de procédés pour industriels de la chimie, de la pharmacie et de l’agroalimentaire. Le siège du groupe familial se trouve toujours à Strasbourg (Bas-Rhin). Sa R&D est en revanche basée en Côte-d’Or, avec le site de Semur-en-Auxois spécialisé dans la production d’équipements de filtration, séchage et gestion des poudres, qui emploie 80 personnes, et un centre d’innovation créé en 2021 à Dijon, qui emploie 10 personnes. Le groupe compte 1.100 salariés dont 450 en France, et réalise 90 % d’un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros à l’export.

Comment réagir efficacement face aux changements ?

Incertitudes économiques, tensions politiques, réchauffement climatique, entreprises et industries en mutation… Le monde change. Comment décrypter les signaux faibles, anticiper et s’adapter au mieux ? La rédaction des « Echos », forte de ses 200 journalistes spécialisés, vous apporte chaque jour des outils de réflexion stratégiques pour comprendre notre environnement et faire face aux changements. A travers nos analyses, enquêtes, chroniques et éditos, nous accompagnons nos abonnés pour les aider à prendre les meilleures décisions.

Je découvre les offres