Édito de septembre-octobre 2022 –  À chacun son métavers

Le métavers par ci, le métavers par là, pfff…, encore le métavers ? OK, à part pour quelques candidats à l’addiction, l’internet de 2030 ne sera pas ce nouveau continent qui verra nos vies virtuelles supplanter nos vies IRL. Mais il sera assurément beaucoup plus immersif. Et cela ne sera pas sans conséquences sur les usages.

Vous recevez ce 31e numéro de la lettre de l’innovation au moment où s’ouvre le salon Big Data et intelligence artificielle au palais des congrès de Paris. L’organisateur en a profité pour publier un Guide du big data et de l’IA. Outre un copieux carnet d’adresses, vous y trouverez une présentation des concepts du secteur et de ses principaux enjeux par des acteurs et experts du domaine.

Nous y avons lu l’analyse de Rémi Bourgeot, économiste et chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), sur le métavers. Encore le métavers ? Eh oui, ne serait-ce que parce que le métavers n’est pas une religion à laquelle il faudrait croire, ou pas, mais déjà le cadre conceptuel d’évolution de nos vies virtuelles sur lequel se projettent et se positionnent les « géants du numérique. »

Chacun, bien sûr, avec sa culture maison, davantage portée sur le divertissement chez Meta, le travail chez Microsoft, la réalité augmentée au service de la vie quotidienne chez Google, etc.
Ce que nous rappelle Rémi Bourgeot, c’est que si « rien ne garantit le succès financier des versions maximalistes des métavers », il n’en reste pas moins qu’ « une révolution s’annonce sans aucun doute dans le développement d’un internet plus immersif. »

En formation, c’est la certitude que l’on apprendra différemment demain. Sur la base de quels nouveaux usages, c’est ce qu’il va être passionnant de découvrir. Et qui nous donne au passage l’occasion de signaler l’épisode 37 du podcast Never Stop Learning qui s’interroge sur de possibles scénarios d’utilisation du métavers en formation professionnelle.

Mais attention, ce que nous disent aussi les experts, c’est que le métavers sera, beaucoup plus que l’internet actuel, un monde commercial. Ce qui ne manquera pas de poser avec une nouvelle acuité la question de l’accès à la formation. On s’y prépare ?

APPEL À CONCOURS POUR ACCUEILLIR DE NOUVELLES START-UP AU SEIN DU CORNER DE L’INNOVATION DE CENTRE INFFO

Après le lancement de son corner de l’innovation en juin dernier, Centre Inffo amorce la deuxième phase de son projet d’innovation avec cet appel à concours qui se déroule du 1er septembre au 31 octobre 2022.

Pourquoi candidater ?

Cet appel à concours vise à accueillir de nouvelles start-up dans le champ innovation-formation-compétences au sein du corner de l’innovation de Centre Inffo. L’objectif est de favoriser les échanges et les expérimentations entre les start-up développant des projets d’orientation ou de formation et les acteurs traditionnels du secteur.

Centre Inffo prend à cœur son rôle de facilitateur et souhaite étendre son corner de l’innovation en accueillant de nouvelles jeunes pousses dans le champ du développement des compétences. Cet espace est un levier pour diffuser au plus grand nombre les innovations organisationnelles, pédagogiques, numériques, écologiques en France et en Europe. Pour une jeune start-up, la visibilité offerte par Centre Inffo lui permettra de se faire connaître auprès des acteurs du champ emploi-formation et ainsi conquérir de nouveaux prospects afin de développer son activité.

Comment candidater ?

Les start-up peuvent postuler directement en ligne sur le site de Centre Inffo. Par la suite, un comité de sélection étudiera les candidatures. 15 start-up seront finalement sélectionnées.

Pour candidater, plusieurs conditions sont nécessaires :

  • développer une solution innovante dans le champ de la formation et du développement des compétences ;
  • être en phase d’amorçage-levée de fonds (chiffre d’affaires 2021 de moins de 500 K€.

centre-inffo.fr/innovation-start-up/les-start-up

Contact : Carine Chavarochette, Courriel: c.chavarochette [at] centre [tiret] inffo.fr (remplacez les indications entre crochet) – 01 55 93 92 23

Au sommaire de ce 31e numéro de la lettre de l’innovation, retrouvez en une notre entretien avec les sociologues François Sarfati et Camille Dupuy, auteur d’une enquête sur l’École 42 que nous avions évoquée dans l’édito estival. La rentrée est ainsi l’occasion d’aller plus loin dans la compréhension des fondements du modèle imaginé, et financé, par Xavier Niel.
Et parce que le modèle continue de se développer, nous vous proposons également un focus sur la nouvelle École 42 implantée au Havre. Deux titres inscrits au RNCP y sont proposés, c’est une première, en complément de l’historique Certificat 42.

S’ABONNER À LA LETTRE DE L’INNOVATION ? C’EST GRATUIT : centre-inffo.fr/produits-services/produits/newsletters/la-lettre-de-linnovation

x