Droits de l’Homme: L’implication des acteurs locaux a contribué au renforcement de l’expérience marocaine (Chaouki Benyoub)

Droits de l’Homme: L’implication des acteurs locaux a contribué au renforcement de l’expérience marocaine (Chaouki Benyoub)

jeudi, 22 septembre, 2022 à 13:10

Genève – L’expérience marocaine relative à l’implication des acteurs locaux dans la mise en œuvre des droits de l’Homme a prouvé sa pertinence et son bien-fondé, à travers une série de chantiers nationaux lancés par le Royaume, a affirmé, mercredi à Genève, le délégué interministériel pour les droits de l’Homme, M. Ahmed Chaouki Benyoub.

Dans le cadre d’une réunion-débat portant sur l’implication des acteurs locaux dans le processus de l’Examen périodique universel (EPU), organisée en marge des travaux de la 51ème session du Conseil des Droits de l’Homme, M. Benyoub a présenté un exposé sur la relation participative entre les autorités publiques et les acteurs locaux et régionaux.

Durant plus de deux décennies, cette relation a pris une dimension pratique au Maroc, à travers les retombées de l’expérience de l’Instance équité et réconciliation, la réforme du code de la famille au profit du renforcement des droits de la femme et des enfants, la mise en valeur des droits culturel amazighs et hassanis, ainsi que la régionalisation avancée et le lancement de l’initiative marocaine d’autonomie pour les provinces du sud, a-t-il détaillé.

M. Benyoub a mis en exergue les conclusions du 4ème cycle de l’EPU tenu au Maroc, soulignant que la délégation interministérielle des droits de l’Homme (DIDH) a mené une série de dialogues publics avec les acteurs territoriaux dans les 12 régions du Royaume, entre avril et juin de cette année.

Ces consultations régionales ont permis de confirmer le bien-fondé du choix national de lancer un processus visant à ancrer la planification stratégique territoriale, par l’élaboration de plans exécutifs pour mettre en œuvre le plan d’action national pour la démocratie et les droits de l’homme.

Selon lui, les consultations et dialogues menés au niveau territorial ont confirmé que le débat local porte sur l’autonomisation économique et sociale, la mise en œuvre des droits culturels et la sauvegarde de la jouissance des droits de l’homme élémentaires.

Dans une déclaration à la MAP, M. Benyoub a relevé que cette rencontre renvoie à la manière dont se manifeste les engagements internationaux des États en matière de droits de l’Homme aux niveaux local et territorial, estimant que le Maroc a posé les bases de cette relation dès l’élaboration des différents mécanismes relatifs aux droits de l’Homme, jusqu’au Nouveau Modèle de Développement, qui a consacré cette approche.

Les rencontres organisées par le DIDH ont donné lieu à des questionnements importants permettant de mieux appréhender les attentes et les besoins aux niveaux local et régional, a-t-il ajouté, soulignant que c’est le fait de veiller au respect du principe de proximité qui donne à l’expérience marocaine son dynamisme.

Cette réunion-débat, organisée par la DIDH et la mission permanente du Maroc en partenariat avec le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme et UPR Info (réseau d’ONGs s’intéressant aux droits de l’homme), a également connu la contribution de panélistes de premier rang, dont l’actuel Président du Conseil des droits de l’Homme, M. Federico Villegas, l’ambassadeur de la République de Corée, le directeur de la branche de l’EPR au Haut-Commissariat aux droits de l’homme et la directrice du réseau UPR Infos.

A l’ouverture de cette réunion, l’ambassadeur représentant permanent, Omar Zniber, a souligné que l’EPU est l’un des instruments les plus importants et les plus réussis du Conseil des droits de l’homme, assurant que le cas du Maroc est éloquent et constitue un exemple à suivre, dans la mesure où l’implication des acteurs locaux dans la préparation du rapport national à soumettre à l’EPU a été une réussite, dans le cadre d’un cycle de réunions, qui a sillonné les 12 régions du Royaume.

Pour leur part, les différents panélistes ont présenté des exposés denses et riches visant à mettre en exergue l’importance des acteurs régionaux dans la promotion de la culture des droits de l’homme et dans la mise en œuvre des recommandations issues de l’UPR.

x