Dialogue inter-guinéen : pour sa réussite, Dr Saliou Bella plaide pour « une politique fiable »

Le dialogue inclusif inter-guinéen s’est ouvert le jeudi 24 novembre 2022 à Conakry, avec la participation de plusieurs acteurs sociaux et politiques et aussi du médiateur de la CEDEAO, Dr Thomas Boni Yayi.

Alors que d’autres acteurs ont décidé de boycotter cette rencontre, les partis politiques réunis au sein de la COPAD, coalition dirigée par l’ancien député Dr Saliou Bella Diallo ont, quant à elles, décidé de prendre part à ce dialogue et de se donner toutes les contributions possibles pour sa réussite.

Et pour sa réussite, estime Dr Saliou Bella, il faut une volonté de toutes les parties prenantes.

« C’est l’aboutissement des démarches que nous avons menées depuis quelques mois avec les trois facilitatrices accompagnées par le gouvernement et en sa tête le premier ministre, M. Bernard Gomou. Puisque la Guinée, c’est un pays qu’il faut sauver à travers une transition qui est en train de fournir des efforts. Et, avec ce cas, avec une population qui a tant vécu des péripéties multiples, il faut avec ses richesses inexplicables, avec ses ressources humaines denses aider le pays à transcender ces difficultés pour aboutir à l’instauration d’une démocratie durable avec un optimisme certains et pérennes. C’est donc un jour particulier. Notre coalition et notre parti sont prêts à contribuer au maximum pour la réussite de ce dialogue inclusif. Nous allons réussir à trouver les solutions à toutes les thématiques, les 13 qui ont été identifiées afin que nous nous acheminons tranquillement vers des élections d’abord référendaire ensuite communautaire et communales et législatives et présidentielle nous permettant d’assoir une démocratie durable afin que nous puissions démarrer le vrai développement du pays. Puisque nous en avons les moyens, les moyens physiques, les moyens économiques et les moyens socioculturels. Les ressources humaines que nous avons en Guinée sont très denses, les ressources sont inépuisables. Il faut une politique fiable pour la réussite de ce dialogue », a-t-il lancé.

MohamedNana Bangoura