Déçue de sa première fois, elle dépense des milliers d’euros pour retrouver sa virginité – ENTRE NOUS

A défaut de pouvoir remonter le temps pour retrouver sa virginité, Júlia Medeiros a choisi de subir une reconstruction de l’hymen. Peu satisfaite de sa première expérience, l’influenceuse désirait ainsi pouvoir revivre une toute première fois.

Partenaire décevant, acte douloureux, manque de plaisir, mauvaises conditions… Si certaines femmes conservent un bon souvenir de la perte de leur virginité, pour d’autres, les conditions n’étaient pas réunies pour en retirer la moindre satisfaction.

Impossible cependant de revenir en arrière afin de revivre ce moment plus favorablement. Júlia Medeiros, 22 ans, a néanmoins trouvé une solution : se faire reconstruire l’hymen grâce à la chirurgie.

Des regrets

La Une des journaux, Júlia Medeiros l’avait déjà faite pour sa ressemblance avec Kylie Jenner. Mais c’est pour une tout autre raison qu’elle fait de nouveau parler d’elle. A 22 ans, la jeune femme a choisi d’endurer une procédure chirurgicale à plus de 10 000 euros afin de faire reconstruire son hymen. « J’étais une adolescente de 17 ans quand j’ai perdu ma virginité au profit d’un homme de 30 ans » déclarait-elle dans les colonnes du New-York Post. Une expérience qu’elle regrette et souhaitait revivre plus agréablement.

Un conte brisé

« Comme beaucoup de femmes, j’ai été trompée. On m’a promis mariage et enfants comme dans les contes de fées » poursuivait-elle. « Il est évident qu’une fois qu’il a obtenu ce qu’il voulait, il n’a tenu aucune promesse » ajoutait-elle. Blessée par le comportement de son partenaire, Júlia désire effacer ce mauvais souvenir en revivant une première fois.

Une augmentation des demandes

La labiaplastie consiste à prélever une fine couche de tissu de la paroi vaginale pour reconstruire la membrane recouvrant partiellement l’ouverture du vagin. Une opération rare mais qui rencontre de plus en plus d’adeptes. Chirurgien en chef des cliniques Signature au Royaume-Uni, le Dr John Skevofilax confiait que les demandes de reconstruction d’hymen avait doublé en un an seulement.

Attendre « le bon »

Depuis cette opération, Júlia l’avoue, elle est devenue plus à l’aise avec son corps, cessant de porter des sous-vêtements et voyant sa libido augmenter. Pour autant, elle confie qu’elle n’a pas encore reperdu sa virginité. « J’ai toujours voulu avoir ce moment spécial. Je veux que ça soit unique et romantique comme dans les contes de fées » détaillait-elle. Désormais, elle attend « quelqu’un de spécial » pour vivre, une seconde fois, ce grand moment.