Découvrez le programme de la 8e édition – SeriesDeFilms

Créée depuis 2008 par l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP) puis organisée depuis trois ans par l’Agence nationale pour le Développement du Cinéma en Régions (ADRC) – avec le soutien du CNC – le festival Play It Again ! s’apprête à célébrer sa huitième édition. Ce qui est devenu avec le temps le rendez-vous annuel pour les amateurs de films classiques reviendra ainsi du 14 au 27 septembre, dans près de 300 salles réparties dans l’Hexagone. L’occasion de (re)découvrir sur grand écran une sélection des plus beaux films classiques de l’année en version restaurée, de même qu’une rétrospective sur la thématique du « rire ensemble » sans oublier des séances événementielles.

Les organisateurs de l’événement se sont concentrés sur une sélection de douze longs-métrages parmi les classiques qui sont ressortis cette année, mêlant œuvres incontournables et perles rares, qui seront présentés aux côtés de 12 distributeurs et ayants droit. Voici ceux que vous pourrez voir dans les cinémas partenaires du festival :

L’Atalante de Jean Vigo (1934) Malavida pour Gaumont
Lettre d’une inconnue de Max Ophuls (1948) Les Bookmakers pour The Jokers
Rashomon de Akira Kurosawa (1950) Potemkine
Maternité éternelle de Kinuyo Tanaka (1955) Carlotta Films
Le Messager de Joseph Losey (1971) Les Acacias
Le Parrain de Francis Ford Coppola (1972) Paramount
La Maman et la putain de Jean Eustache (1973) Les Films du Losange
Un vrai crime d’amour de Luigi Comencini (1974) Les Films du Camélia
Van Gogh de Maurice Pialat, 1991, Capricci pour Gaumont
Histoires de petite gens : Le Franc, La Petite vendeuse de soleil de Djibril Diop Mambéty (1994/1998) JHR Films
La Mouette et le chat de Enzo D’Alò (1998) Splendor Films
Mulholland Drive de David Lynch (2000) Tamasa pour Studiocanal

Related Article:  Marché des films antistatiques | Dissection mondiale de l’ingéniosité, complexion, exemple, perspectives et perspectives jusqu’en

Concernant la rétrospective « rire ensemble », proposée en partenariat avec le Syndicat des Catalogues de Films de Patrimoine (SCFP) et N.T Binh, les dix films choisis seront l’occasion d’attirer le plus grand monde possible dans les salles obscures, de sept à soixante-dix sept ans (et plus bien entendu) et de rendre hommage à Michel Simon avec la projection de trois œuvres le mettant en vedette.

Elles n’en font qu’à leur tête ! de Roméo Bosetti, André Heuzé, Louis Feuillade, Alice Guy, Henri Gambart (1906/1911) un programme conçu par le département de l’action éducative de la Cinémathèque française et GP Archives. Versions restaurées par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et Gaumont.
Fric-frac de Maurice Lehman (1939) Les Films du Jeudi
La Poison de Sacha Guitry (1951) Gaumont
La Chance d’être femme d’Alessandro Blasetti (1955) Société Cinématographique Lyre
Mon Oncle de Jacques Tati (1957) Les Films de Mon Oncle / Studiocanal (Distribution : Carlotta Films)
Le Corniaud de Gérard Oury (1965) Studiocanal (Distribution : Tamasa)
La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau (1966) TF1 (Distribution : Les Acacias)
Le Jouet de Francis Veber (1976) Pathé
La Cité de la peur d’Alain Berbérian (1994) Studiocanal
Chacun cherche son chat de Cédric Klapisch (1996) SND

Pour terminer, notons que certains longs-métrages seront proposés en audio-description/ avec sous-titres pour les personnes sourdes et malentendantes, à savoir La Maman et la putain de Jean Eustache, Van Gogh de Maurice Pialat ainsi que Le Jouet de Francis Veber.

x