Dead to Me (Saison 3, 10 épisodes) : au fil de la mélancolie – Critiques séries et ciné, actu

Dead to Me a toujours été une série assez médiocre. Elle ne m’a jamais marqué mais la tendresse qui se dégage de la série reste finalement l’un des rares éléments me donnant envie de revenir. En plus du casting puisque Linda Cardellini et Christina Applegate sont excellentes toutes les deux et tellement touchantes quand elles veulent bien s’en donner les moyens. Dead to Me tourne en rond depuis ses tout premiers épisodes et cette tragicomédie n’a pas grand chose à raconter en dehors des petites vies insignifiantes de ses héroïnes tournant toujours autour des mêmes sujets. Tout commence lorsque Judy rentre dans un homme et le tue. La culpabilité va lui donner envie de se rapprocher de la femme de cet homme, maintenant veuve, incarnée par Christina Applegate. La répétition narrative a parfois réussi à forger quelque chose dans cette série, rendant ainsi les personnages attachants. Car d’un point de vue de l’histoire en elle-même on rêve de mieux. La saison 3 réussi quelque chose durant ces dix épisodes c’est à forger un peu plus le lien qu’il y a entre ces deux femmes. Notamment par rapport à Judy qui est malade.

 

La relation entre Jen et Judy est une sorte de relation piège mais tellement forte que toute la saison se repose donc sur le talent de Christian Applegate et Linda Cardellini. Rien de plus. L’alchimie que les deux actrices partagent à l’écran permettent d’offrir un adieu correct à une série médiocre. Le fait que les deux actrices soient totalement investies dans leurs rôles respectives permet de donner à la série quelque chose, une allure autre. Sans ces deux actrices, Dead to Me n’aurait pas tenu plus longtemps que la première saison. Mais la prestation des actrices fait de cette série ultra prévisible sans suspense quelque chose de plus intéressant et attachant. La structure narrative de cette saison répète les schémas précédents sans réellement apporter quoi que ce soit de neuf. Il n’y a pas de temps pour se concentrer sur les problèmes de santé de Judy ou pour gérer les problèmes relationnels qu’elles peuvent avoir. Le corps de Steve est découvert dans les bois où elles l’ont enterré. Si frère jumeau, Ben, tombe sur elles lors du fin de la saison 2. Et puis il y a le fils de Jen qui découvre qui a potentiellement tué son père : Judy.

 

Les premiers épisodes de la saison tentent des choses mais échouent à s’accaparer le cliffhanger de la saison précédente. On se retrouve donc dans quelque chose de sacrément prévisible et pas intéressé. On sent que les scénaristes veulent uniquement capitaliser sur la relation entre Jen et Judy, rien de plus. Tout est alors traité de façon superficiel ce qui rend par moment la saison compliqué à suivre. Comme si celle-ci ne menait finalement à rien. Il faut attendre que la seconde partie de la saison délivre un brin d’émotions pour que Dead to Me se réveille et offre aux téléspectateurs de quoi grignoter. Certains personnages font des choses étranges comme Perez, le détective qui aide Jen sans aucune raison valable. Le fait que Jen et Judy soient des blanches privilégiés d’une banlieue chic aide forcément mais la série ne prend jamais le temps de creuser quoi que ce soit, imaginant que le téléspectateur ne vient pas vraiment pour les mystères mais plutôt pour le reste. Alors c’est effectivement le cas mais c’est justement à cause de ce scénario maladroit que Dead to Me n’est intéressante pour que son duo d’actrices.

 

Pour une fin de série, Dead to Me est bien meilleure lorsqu’elle se contente de quelques émotions fines autour d’héroïne plutôt complexe mais avec lesquelles la série ne cherche pas à faire grand chose. Etant donné que Dead to Me reste une série sur le deuil et les regrets, celle-ci offre un final riche en émotions. Les deux derniers épisodes de Dead to Me sont probablement les seules choses que la série a réellement réussi de bout en bout. Les actrices sont parfaites et parviennent à nous vendre ces moments qui n’auraient pas été aussi charmants avec d’autres actrices aux manettes. Le mystère de la saison reste cyclique et répétitif des saisons précédentes, pas de quoi sauter de sa chaise mais Dead to Me se laisse malgré tout regarder sans trop de déplaisir. Même dans certains moments plus amusants et d’autres plus touchants. 

 

Note : 5/10. En bref, une saison qui échoue à élever le récit mais qui, en se reposant sur le talent de ses deux actrices, parvient malgré tout à délivrer un final touchant. 

Disponible sur Netflix

La saison 3 de Dead to Me est la dernière de la série. Netflix a choisi de ne pas opter pour une saison 4.