DC Studios : James Gunn confirme un univers partagé entre films et séries (et surtout animation)

L’année passe, et dans le parc fermé des comics, quelques bonnes nouvelles se dessinent à l’horizon. C’est en tout cas l’avis d’une partie du public – celle qui adhère au style et à la méthode James Gunn. Après quelques années de bons et loyaux services chez Marvel Studios, en tant que responsable officiel des Gardiens de la Galaxie (pour l’anecdote, le bonhomme s’était même chargé d’écrire les dialogues de l’équipe dans le film Avengers : Infinity War des frères Russo, un authentique gage de contrôle créatif), celui-ci s’apprête à vider son bureau. Foutu à la porte, vous dites ? Non, promu à un meilleur poste. Chez la concurrence.

Gunn’s Blazing

Gunn, accompagné de Peter Safran, producteur sur Peacemaker, The Suicide Squad et Aquaman, rédigent en ce moment même la feuille de route des prochaines années de la maison DC Studios. Le nouveau président de Warner Bros. Discovery, David Zaslav (ou “Sauron”, comme ont pris l’habitude de l’appeler les employés HBO Max) a commandé aux deux présidents de cette nouvelle enseigne un programme complet pour la marque DC Comics sur les écrans. Pas encor d’annonces à signaler pour le moment – même si de potentielles lignes de fuite ont pu déjà filtrer à travers les mailles du filet. Si vous aimez les grosses cylindrées, les cigares et la bière, mettons que l’avenir s’annonce (peut-être) enthousiasmant.

 

 

Du reste, Gunn s’est surtout contenté de confirmer des évidences. Sur les réseaux sociaux, le cinéaste, habitué à communiquer avec le public, a par exemple validé le fait que le futur de l’appareil productif DC Studios allait bien fonctionner sur une logique d’univers connecté à travers des films, des séries télévisées en images réelles, et des séries d’animation. Ce détail en particulier est toujours bon à prendre – même si, évidemment, le fait que DC Studios fonctionnera comme Marvel Studios n’a rien d’une découverte (Gunn et Safran ont officiellement répondu à l’offre d’emploi “il nous faut un Kevin Feige à nous les copains” postée par Warner Bros. Discovery), et que Marvel Studios a justement déjà pris engagé cette réflexion avec la série animée What If…?. En somme, pas de surprise à l’horizon.

 

Mais, tout de même. Le fait que Feige se soit finalement décidé à produire du cartoon dans le canon de son MCU est une chose, mais il est de notoriété publique que Warner Bros. a toujours eu un cran d’avance sur la concurrence dans l’exploitation des formats animés depuis la fin des années quatre-vingt. Et ce, même en dehors des périodes de vaches maigres qui suivirent la fin de l’univers animé Timm-verse. Au cours des dix dernières années, Teen Titans GO!, The LEGO Batman, Krypto et les Super-Animaux, entre autres choses, ont rappelé à tout le monde que le terrain de jeu du cartoon en super-héros n’avait jamais été réellement déserté par WB Animation. Le groupe possède encore les studios Hanna-Barbera, Cartoon Network, et Adult Swim par extension, un vivier de talents qui devrait largement être en mesure de fournir si James Gunn se décide à investir le créneau.

 

Autre détail moins intéressant : le président de DC Studios parle bien de “DCU” (et pas de “DCEU“), ce qui confirme là-encore qu’une logique d’univers sera remise à l’ordre du jour malgré le succès d’initiatives isolées et autonomes à l’image de The Batman ou de Joker. Le film de Matt Reeves aura d’ailleurs droit à sa propre continuité et à ses propres spin-offs, on doit donc s’attendre à une autre nomenclature (“TBU” ?) d’ici les années à venir. De la même façon que Gunn a déjà commencé à bâtir sa propre petite maison avec les spin-offs de The Suicide Squad, on devrait pouvoir retrouver un peu d’organique d’ici les prochaines années de DC Comics au cinéma et sur les écrans connectés.