Cybersécurité: ANCy présente les règles aux acteurs

Views: 83

L’Agence nationale de la cybersécurité (ANCy) est dans le vif de sa mission. En collaboration avec Cyber Defense africa (CDA), elle a présenté jeudi à Lomé les règles de cybersécurité à l’endroit des Opérateurs de services essentiels (OSE) et des administrations publiques. La rencontre a été ouverte par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark.

Les règles de cybersécurité objet de l’atelier ont été adoptées en juin 2022 en application du décret de juillet 2019. Ce texte est relatif aux Opérateurs de services essentiels, aux infrastructures essentielles et aux obligations y afférentes. Lesdites règles visent à s’assurer que les OSE et les administrations, identifient les risques qui menacent la sécurité des réseaux et systèmes d’informations nécessaires à la fourniture des services essentiels et prennent les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour gérer ces risques.

En effet, la rapide expansion des réseaux et la digitalisation des activités socio-économique, l’ouverture des systèmes d’information aux échanges externes et le nombre croissant de transaction électronique ont provoqué l’émergence d’une nouvelle forme de criminalité. Il s’agit de la cybercriminalité.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour lutter efficacement contre ce phénomène, il est donc primordial de comprendre les menaces, organiser la protection, la prévention et coordonner des actions privées et publiques.

Engagé à faire du numérique, un vecteur de développement socioéconomique, le Togo veut construire les bases solides sur lesquelles reposera la défense et la sécurité de ses systèmes d’information.

L’initiative avec Cyber Defense africa vise à développer la coopération et concrétiser les complémentarités en vue de rendre effective et efficiente, la volonté du Togo en faveur d’une cybersécurité résiliente.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Vous conviendrez avec moi qu’on ne peut pas protéger efficacement notre cyberespace si les responsables des structures informatiques ne sont pas eux-mêmes bien outillés. Un collaborateur peu conscient des risques, ni formé aux pratiques, ne devient-il pas « le cheval de Troie idéal » pour les cybercriminels ? Je me réjouis de l’excellente représentativité des acteurs du secteur dans cette salle compte tenu de l’importance que revêtent ces règles de cybersécurité », a déclaré Général Damehame Yark à l’ouverture des travaux.

Règles de cybersécurité dans l’intérêt général

Selon le Directeur Général de l’ANCy, Gbota Gwaliba, beaucoup de process et de services sont en train de se digitaliser à une forte vitesse au Togo. La digitalisation induisant une présence sur Interne, cela rend de plus en plus vulnérable.

« L’Etat togolais a pris des textes depuis 2018 allant sur la cybersécurité, la création de l’ANCy, le décret relatif aux opérateurs de services essentiels. Toute cette architecture permet au Togo de s’armer et de lutter efficacement contre la cybercriminalité. Les règles que nous allons présenter sont un ensemble de mesures articulé autour de 04 axes notamment la gouvernance d’information, la défense des systèmes d’information, leur protection ainsi que la résilience », a précisé le Commandant Gwaliba Gbota.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il est attendu que les conclusions aillent dans le sens d’une gestion collaborative intégrée et durable des règles de cybersécurité au Togo, dans l’intérêt individuel de chacun, mais surtout dans celui collectif du pays.

image_printPrint

x