Côte Vermeille : le 5e festival du film d’archéologie sous-marine et du patrimoine maritime garanti des découvertes

Un événement avec des rencontres, des films, des techniques et surtout le partage de découvertes inaccessibles pour la plupart d’entre nous. De vendredi à dimanche, les passionnés des fonds marins, en quête d’inédits, sont invités à Collioure et Port-Vendres. Le programme est exceptionnel, les sensations garanties !

C’est un milieu qui se mérite, qui possède ses codes et qui ne dévoile ses trésors qu’à ceux qui conjuguent l’audace au respect. Une persévérance qui anime les adhérents de l’association Subcam archéologie, organisatrice de ce festival d’exception, en collaboration avec les villes de Collioure et de Port-Vendres.

Les motivations de l’équipe sont sans faille : “cette édition innove et propose à son public encore plus de films et de conférences sur ses sujets de prédilection. Tout ce que renferme la mer, perdu, laissé, fouillé ou pas, protégé ou brisé par l’homme ou par les flots, se révèle un attrait pour les archéologues et les cinéastes qui développent des techniques extraordinaires”.

A lire aussi :
Méditerranée : on vous dit tout sur le biohut, cette nurserie portuaire qui contribue à repeupler les fonds marins

Pour cette 5e édition, le cinéaste Christian Petron est le parrain du festival et sera présent ce vendredi 25 à 17 h 30, la médiathèque de Collioure pour présenter l’expo de caméras sous-marines. Une première prêtée par le Barcelona Underwater Camera Museum, créé par Andrés Clarós en 2007.

Côté films, en présence des réalisateurs (direct ou duplex), les spectateurs vont voyager au sec ! De l’estuaire du Saint-Laurent avec l’épave du paquebot Empress of Ireland, coulé en 1914 (ce vendredi 25 à 21 h au cinéma Vauban de Port-Vendres), à la Grotte Cosquer, un chef-d’œuvre en sursis, dans le parc naturel des Calanques aux épaves de guerre en mer Rouge. Avec aussi un détour incontournable par le plus célèbre des navires naufragés, le Titanic sous un angle inédit, celui de l’éclairage pour le tournage de films à près de 4 000 mètres de profondeur ! Insolite également le court-métrage sur un patrouilleur coulé comme récif artificiel dans le Pacifique Sud, et un retour à l’Antiquité sur le Baïa, l’Atlantide romaine, à côté de Naples.

François Brun, expert sous-marin, animera une conférence sur les premiers  scaphandriers du Roussillon.
François Brun, expert sous-marin, animera une conférence sur les premiers scaphandriers du Roussillon.
F.B.

Pour les conférences, direction Collioure et le cinéma le Mondial, dès 9 h 30 samedi 26 avec notamment Anne Lopez-Joncheray, directrice du Musée archéologique de Saint-Raphaël et Nathalie Huet, conservatrice du Patrimoine qui évoqueront un sujet important : ”hier un bateau, aujourd’hui une épave et demain ?”, et dimanche à 10 h, à ne pas manquer “les premiers scaphandriers du Roussillon” par François Brun.

Trois journées d’échanges, de dédicaces et de découvertes autour du patrimoine maritime… un voyage sous les mers du globe au départ de la Côte Vermeille, qu’il serait dommage de zapper !