confidences sur cette collaboration pour TF1

Alexandra Lamy est fière de sa fille, qu’elle surnomme son “bébé”, Chloé Jouannet. Et pour cause, la comédienne de 50 ans a fait jouer la jeune femme de 24 ans dans son premier film en tant que réalisatrice, “Touchées”, diffusé ce jeudi 22 septembre. Une expérience hors du commun… La star a fait de multiples confidences en interview.

[Mise à jour le 22 septembre 2022 à 14h54] L’actrice de 50 ans, Alexandra Lamy, prend un nouveau tournant dans sa carrière. Pour la première fois, elle passe de l’autre côté de la caméra pour la réalisation du téléfilm Touchées, qui sera diffusé ce jeudi 22 septembre 2022 sur TF1 à 21h10, une fiction sur un thème qui lui tient à cœur, la lutte contre les violences faites aux femmes et le long parcours qui suit pour se reconstruire. Dans ce scénario, les trois héroïnes sont inscrites à une thérapie un peu spéciale, fondée sur l’escrime. La fille d’Alexandra Lamy, Chloé Jouannet, est à l’affiche de ce long-métrage, ainsi que les actrices Mélanie Doutey et Claudia Tagbo. La néo-réalisatrice s’est confiée sur l’expérience du tournage d’un film avec sa fille auprès de plusieurs médias.

Chloé Jouannet bonne actrice ? L’avis d’Alexandra Lamy

Pour la sortie de son tout premier téléfilm en tant que réalisatrice, Alexandra Lamy répond aux questions de nos confrères de Télé 2 Semaines. Elle affirme être ravie par son travail : “Je trouve que Chloé est une très bonne actrice et qu’elle colle au rôle“. La force de son jeu d’actrice est due, selon la mère de Chloé Jouannet, à une chose : “Elle a cette violence en elle et en même temps cette fragilitéSur le plateau, elle m’a donné beaucoup plus que ce j’aurais imaginé.

Elle explique aussi que son rôle de maman ne l’a pas influencée dans son choix : “Si elle avait été nulle, je ne l’aurais jamais prise. Je n’aurais jamais fait un cadeau aussi empoisonné à ma fille“. L’actrice conclut le sourire aux lèvres : “Elle a beau avoir 24 ans, elle peut venir me faire des câlins alors qu’elle détestait deux secondes avant… C’est ça les enfants !“.

Auprès du Point, la star ajoute : “Quand j’ai vu le rôle de Tamara, j’ai tout de suite imaginé Chloé et pas simplement parce que c’était ma fille. Il n’était pas question de la privilégier (…) Je me suis dit qu’elle avait la fragilité de son personnage et en même temps ce feu intérieur qui ne demandait qu’à se manifester. Je voulais qu’elle exprime cette violence et je dois avouer qu’elle m’a donné plus encore que je ne pensais.

Alexandra Lamy fait tourner Chloé Jouannet, quelle relation sur le plateau ?

L’actrice de 50 ans a d’ailleurs expliqué sur le plateau de C à Vous, le 19 septembre, qu’elle avait tenté de “faire abstraction de la relation mère-fille” sur le tournage. “Moi j’ai essayé de le faire tout de suite (…) Au début, elle se disait ‘je ne vais peut-être pas l’appeler maman’ mais en en fait, c’est impossible. Elle m’a appelée tout de suite maman“, a-t-elle confié dans l’émission de France 5. “Ce qui est drôle, c’est surtout de voir sa fille grandir. C’est vrai que moi je me suis dit : ‘c’est mon petit bébé, pourvu qu’elle soit à l’heure…’ Enfin tous ces petits trucs super ridicules. Mais elle n’a pas besoin de toi, en fait“, a-t-elle ajouté.

Alexandra Lamy : ses premiers pas en tant que réalisatrice

Auprès de Télé 2 Semaines, Alexandra Lamy se confie aussi sur cette expérience inédite derrière les caméras : “Cela faisait longtemps que j’avais cette envie. Quand j’ai lu le scénario, je me suis dit que c’était peut-être le meilleur point de départ pour une première mise en scène“. Et quel premier essai réussi ! La star a été honorée lors du dernier Festival de la fiction de La Rochelle avec le prix du meilleur téléfilm.

Le thème de ce film, la lutte contre les violences faites aux femmes, étant si important, il ne fallait surtout pas “passer à côté du sujet. J’ai bossé comme une folle pour que ça se passe bien“. Avec ce projet, Alexandra Lamy a également un autre objectif : “Je voulais absolument mettre en avant le travail des associations. Je leur ai justement montré Touchées, ainsi que dans des lycées. Si le film permet de servir de support pour parler des violences que subissent les femmes, c’est génial“.

Travailler pour la télé, une contrainte ? 

Interrogée par Le Point en amont de la diffusion, Alexandra Lamy a évoqué ce tournage pour TF1 en assurant avoir pu travailler comme elle l’entendait. “TF1 m’a laissée libre. Ils m’ont fait confiance même quand j’ai changé des petites choses au dernier moment. J’ai eu une paix royale. La télé est un bon support pédagogique pour ce type de sujets. Si ce film était sorti au cinéma, il n’aurait pas touché autant de monde. Et moi je veux faire des films qui sont vus“, dit-elle à nos confrères.

Sa seule contrainte a finalement été celle du temps ! “Nous n’avions que 23 jours de tournage, c’est court… c’est très court ! Il n’y avait donc pas de temps à perdre. Je n’avais pas le temps de gérer les ego des uns et des autres. C’est pour cela qu’il me fallait de super actrices qui me fassent confiance”, dit-elle.

x