Charleroi se mobilise TOUJOURS contre le Sida

Selon les chiffres publiés par Sciensano ce mardi 22 novembre, 781 nouveaux diagnostics de VIH ont été enregistrés en Belgique en 2021. 30 % des infections VIH ont, la même année, été diagnostiquées tardivement. Pour lutter contre cette maladie, mais aussi d’autres MST qui continuent à proliférer, Charleroi mène une campagne centrée à la fois sur la prévention mais aussi sur la lutte contre les discriminations faites aux porteuses et porteurs du VIH.

« Non, le Sida n’a pas disparu. Et non, il n’est toujours pas « facile » de vivre en étant séropositi.f.ve. Malgré les progrès de la science, vivre avec le Sida reste compliqué sur le plan médical mais aussi dans la vie de tous les jours », rappelle Alicia Monard, Echevine de la Santé et de l’Egalité des Chances. 

Selon Sciensano, « l’épidémie de VIH en Belgique n’est pas encore sous contrôle ». Afin de faire reculer d’avantage le VIH dans notre pays, la priorité porte désormais sur la réduction du nombre de nouvelles infections, le diagnostic rapide des personnes infectées et l’initiation précoce de leur traitement.

C’est pourquoi la Ville de Charleroi, avec une série de partenaires, participe activement à la campagne menée par la Plateforme Prévention Sida. Une double campagne qui mêle sensibilisation, dépistage et actions contre les discriminations, coordonnée localement par le Service Santé de la Ville et portée par l’asbl IST-Sida Charleroi Mons, le centre Ener’J, la Maison Arc-en-Ciel de Charleroi et le Planning familial « La Bulle ».

Dépistage, sensibilisation ludique et passeport solidarité

Dans la cadre de la Journée mondiale contre le Sida, une série d’animations est donc prévue le 28 novembre à Charleroi. L’impressionnant « bus de la solidarité » de la Plateforme Prévention Sida proposera de gagner son passeport de la solidarité en cinq étapes. Poser un préservatif dans la blackbox, traverser le labyrinthe fluo des modes de transmission, tirer sur les VIH pour les mettre K.O. … Des activités ludiques qui amèneront le​.la participant.e à sinformer sur la prévention combinée, préservatif – dépistage – traitement, avec, à la clé, des tas de goodies et la chance de gagner un Bongo Évasion.

« Derrière le fun, l’objectif est de lutter contre les discriminations envers les personnes vivant avec le VIH en informant sur le virus et en démontrant que ces discriminations et stigmatisations nont pas lieu d’être », explique Alicia Monard.

A côté du bus à double étage pimpé pour l’occasion, l’asbl Sida IST proposera des dépistages dans une camionnette spécialement aménagée. « Ce volet reste capital, poursuit l’Echevine, vu la recrudescence des IST telles que la syphilis sur notre territoire. Et, contrairement aux idées reçues, cela ne touche pas que les personnes qui vivent en rue ou le milieu de la prostitution. ».

Si, pour ces publics particuliers des actions sont menées régulièrement, notamment par IST-Sida et le Médibus, la campagne de ce 28 novembre s’adresse à toutes et tous, avec un focus sur les plus jeunes.

D’autres animations — dont un quizz, un photomaton et la distribution de ruban rouge, symbole de la lutte contre le Sida — seront organisées sur place par des acteurs et actrices carolos. 

En pratique

Bus double decker, dépistage et animations, le 28 novembre, de 11h à 18h, Boulevard Tirou (côté Rive Gauche).

La Plateforme Prévention Sida est une association belge francophone travaillant sur la prévention du VIH-Sida et des autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) en Wallonie et à Bruxelles.

Les partenaires carolos de l’action sont le Service Santé de la Ville, lasbl IST-Sida Charleroi Mons, le centre EnerJ, la Maison Arc-en-Ciel de Charleroi et le Planning Familial « La Bulle ».