Cet Australien, convaincu d’être l’enfant secret de Charles et Camilla, veut révéler son existence et son éducation

Simon Charles Dorante-Day, un Australien de 56 ans, qui prétend être l’enfant secret de Charles et Camilla a l’intention de révéler son existence dans une série Netflix et de provoquer une onde de choc dans la monarchie britannique.

Cet homme dont nous avons déjà évoqué l’existence sur RTLinfo.be prétend être l’enfant secret du roi Charles III et de Camilla, conçu en 1966 aux balbutiements de leur histoire d’amour. 

Approché par de nombreux médias depuis que son père biologique présumé est monté sur le trône, Simon Charles souhaite faire l’objet d’un documentaire Netflix et compte y révéler son éducation secrète.

L’homme de 56 ans, qui vit dans le Queensland, en Australie, est né à Gosport, sur la côte sud de l’Angleterre, en 1966, et a été adopté par un couple local.

Ce père de neuf enfants affirme que ses grands-parents adoptifs, qui avaient tous les deux travaillé dans la maison royale, lui ont dit qu’il était l’enfant unique du Roi et de la Reine consort.

Simon Charles Dorante-Day dit qu’il a été approché par des réalisateurs de documentaires “de premier plan” au Royaume-Uni et aux États-Unis au sujet de ses affirmations – qui, selon lui, découlent d’années de recherche.

Il affirme que ses recherches montrent que le couple s’est rencontré en 1965, un an avant sa naissance, et a gardé secrète l’existence de la grossesse de Camilla avec l’aide de la maison royale.

Cependant, ses affirmations sont contestées, car il est largement rapporté que Charles et Camilla se sont rencontrés lors d’un match de polo à Windsor Great Park en 1970, maintient le Daily Mail.

M. Dorante-Day parle depuis de nombreuses années de son désir d’être reconnu par ses parents biologiques présumés. Il souhaite que la famille royale se soumette à un test ADN pour prouver son héritage génétique.

Il espère maintenant que le géant du streaming Netflix racontera son histoire dans un documentaire – une décision qui, selon lui, pourrait faire pression sur Buckingham Palace pour répondre à ses revendications.

S’adressant à 7News en Australie sur son désir de travailler avec Netflix, les créateurs de la série dramatique “The Crown”, il a déclaré: “J’ai été inondé ces dernières semaines par de nombreux réalisateurs de documentaires et sociétés de cinéma désireux de partager mon histoire. Je ne m’attendais pas à ce que cela se produise – mais je suis content que ce soit le cas. J’étudie leurs offres.”

“En fin de compte, j’aimerais voir mon histoire sur Netflix, ou une plateforme de streaming similaire, et je les contacterai pour le réaliser”, conclut-il.